Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Je suis charrette : Vie d'architecte

Couverture du livre « Je suis charrette : Vie d'architecte » de Danicollaterale aux éditions Delcourt
  • Date de parution :
  • Editeur : Delcourt
  • EAN : 9782413080770
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (3)

  • Charrette : nf ( sens architectural) : Activité intense de travail pendant le rendu d’une tâche, activité elle-même intégrée dans une période de temps limité
    Être charrette : (par extension) Se dit d’une personne écrasée de travail urgent.
    L’expression « Être charrette » remonte au XIXème...
    Voir plus

    Charrette : nf ( sens architectural) : Activité intense de travail pendant le rendu d’une tâche, activité elle-même intégrée dans une période de temps limité
    Être charrette : (par extension) Se dit d’une personne écrasée de travail urgent.
    L’expression « Être charrette » remonte au XIXème siècle. Quand les étudiants des beaux-arts de Paris étaient en retard pour la livraison de leur travail, ils utilisaient des chariots de livraison pris à la gare Montparnasse près de leur école. Ces chariots transportaient en urgence, de leur laboratoire à la salle d’examen au centre de la capitale, les panneaux, sur lesquels ces architectes en herbe réalisaient leurs dessins. Il arrivait aussi que des étudiants moins clairvoyants mettent la dernière main à leur travail sur la charrette.
    Enzo Forte, jeune diplômé en architecture vient de décrocher le graal : un stage de deux mois, certes non rémunéré, mais à l’agence de la star Xavier Nolan qui a reçu le Pritzker Price, considéré comme le Prix Nobel d’architecture.
    Enzo commence son stage alors que le cabinet participe au concours annuel d’architecture qui, en cas de victoire , redresserait leur situation financière. Notre jeune stagiaire va donc vivre l’effervescence de ces deux mois de préparation du projet d’un musée pour la ville de Shangaï. Il va découvrir la réalité de la vie d’architecte, les journées de travail à rallonge, les sacrifices personnels et les désillusions, les coups bas de certains collègues, il va subir la pression de ses supérieurs mais il va aussi trouver une famille bienveillante auprès de trois de ses collègues, tout comme lui, choisis et non pistonnés.
    Avec cet album, nous entrons dans les coulisses des grands cabinets d’architecture où règnent une pression constante, les coups bas et les rivalités, le stress, les nuits trop courtes quand on a la chance d’en avoir et les heures qui ne se comptent pas.
    Le dessin en bichromie bleu et rouge , associé aux schémas architecturaux, aux pleines pages des plans du bâtiment et à celles qui offrent des moments de respiration rendent cet album visuellement très intéressant.
    Cette plongée dans ce monde où le grand patron, aux idées loufoques à exécuter, brille par son absence, où l’assistant de direction est un véritable sadique, où certains stagiaires sont « faux cul », où les employés se répartissent en deux camps, les fainéants et les prêts à tout pour l’aboutissement du projet, est purement caricaturale mais véritablement jouissive.
    Cet album, s’inspirant de l’expérience personnelle de l’auteur, et bien que caricatural, reste représentatif de la réalité du monde du travail contemporain.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Bienvenue dans les coulisses d’un cabinet d’architecture international !
    Enzo, son diplôme d’architecte en poche, arrive à Paris et est confronté aux joies de la vie parisienne : trouver un appartement à la location et un job dans un cabinet d’architecte. Il accepte un stage de 2 mois à...
    Voir plus

    Bienvenue dans les coulisses d’un cabinet d’architecture international !
    Enzo, son diplôme d’architecte en poche, arrive à Paris et est confronté aux joies de la vie parisienne : trouver un appartement à la location et un job dans un cabinet d’architecte. Il accepte un stage de 2 mois à l’Agence Xavier Nolan, AXN pour les intimes… Le brief est clair dès le départ : gagner le concours du musée d’art contemporain à Shanghai. Enzo intègre donc une équipe qui deviendra son unique famille pendant les 2 prochains mois. Car ils sont charrette ! « Mais alors les gars qu’est ce que ça veut dire exactement que nous sommes charrette ? (…) Ça signifie que nous avons fini de vivre jusqu’à la livraison du projet. »

    J’ai beaucoup aimé, c’est criant de vérité ! Les tons bleu, rouge et noir et les illustrations un peu pixelisées donnent une impression originale, un peu vintage. J’ai retrouvé toutes les personnalités du monde du travail. L’ambiance est dure, extrêmement tendue, pleine d’injustices… c’est ce qui fait froid dans le dos car c’est malheureusement une réalité professionnelle que vivent certaines personnes aujourd’hui. J’ai aussi beaucoup aimé la transcription de la solidarité entre les non-pistonnés. Dans cette charrette, la nourriture occupe aussi une place de choix, élément essentiel pour tenir le coup jour et nuit.

    Vous aussi laissez-vous embarquer dans cette charrette !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Rejoindre une agence renommée et acquérir un peu d'expérience. Voilà l'objectif d'Enzo, fraîchement diplômé en architecture et installé à Paris. On le retrouve pour deux mois en stage dans la prestigieuse agence Xavier Nolan avec une mission: remporter le concours du musée d'art contemporain de...
    Voir plus

    Rejoindre une agence renommée et acquérir un peu d'expérience. Voilà l'objectif d'Enzo, fraîchement diplômé en architecture et installé à Paris. On le retrouve pour deux mois en stage dans la prestigieuse agence Xavier Nolan avec une mission: remporter le concours du musée d'art contemporain de Shanghai. 
    Avant d'être illustrateur et de faire de la BD, Danicollaterale a d'abord été architecte. S'inspirant de son expérience, il nous place en immersion dans un cabinet en pleine effervescence avec le débutant Enzo comme témoin. Rempli d'anecdotes sûrement réelles et d'une galerie de personnages inspirée, ce récit se lit comme une fiction entrainante et rythmée.
    Cette couverture foncée ne rend pas forcément grâce au dessin clair de Danicollaterale. Un graphisme souvent tramé, à l'allure comics, autour du rouge et du bleu et des pages variées, des plans, des bâtiments et le côté "caméra café" (sans les blagues pourries) de la vie intense au bureau où on ne compte pas ses heures. 
    "Je suis charrette", titre énigmatique s'il en est (tout est très vite expliqué !), cache un récit prenant et très agréable à lire, de ceux que l'on verrait bien transposés à l'écran, en film ou série.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.