Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Poésie Théâtre

La poésie et le théâtre sont des arts majeurs. La poésie est qualifiée de 5e art, le théâtre, de 6e art. Ces genres tiennent une place à part dans la littérature française et mondiale. Découvrez ou redécouvrez des auteurs classiques ou contemporains grâce à Lecteurs.com.

 

Dans notre rubrique « poésie et théâtre », vous retrouverez des auteurs aussi divers que Jacques Prévert, dont les poèmes ont été appris pas des générations d'écoliers, Paul Claudel, Edgar Allan Poe ou encore les incontournables Victor Hugo ou William Shakespeare.

 

Si vous êtes adepte des livres en grand format, vous pourrez trouver votre bonheur avec des recueils de poésies d'auteurs très célèbres comme Jean Genet, Rimbaud et Verlaine, André Gide ou Françoise Chandernagor, ou découvrir d'autres noms moins illustres mais tout aussi talentueux. Le même genre d'ouvrages est également disponible en format poche comme  Rhinocéros, d'Eugène Ionesco, Alcools, de Guillaume Apollinaire ou encore Fureur et mystère, de René Char.

 

Les amoureux de théâtre retrouveront de célèbres pièces comme Caligula, d'Albert Camus, Le Voyageur sans bagage, de Jean Anouilh, Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, ou bien L'Ecole des femmes, de Molière.

 

Nous proposons également des revues de poésie ou de théâtre : Parages, La Barque, Poésie Vagabondage, etc.

Les 6 derniers avis sur le genre Poésie Théâtre

Joe sur Le ciel ouvert de Mathieu, Nicolas;Zalko, Aline

« Ces textes sont nés parce qu'il fallait bien écrire ce qui vient, au jour le jour, les gens, les livres, l'amour et son contraire, et puis les trains, les rencontres, l'effroi des dimanches, le grand émerveillement horizontal de nos étés, le gâchis et le désir possible, tout ce qui pendant des années exigeait des mots et a trouvé sa place sur Instagram... »

Des fragments amoureux, microfictions enchaînées les unes aux autres, s’exposent à ciel ouvert pour former une sorte de triptyque....
Lire la suite

SFintegra sur Le ciel ouvert de Mathieu, Nicolas;Zalko, Aline

La beauté pure et essentielle des petites choses de notre vie quotidienne. Absolument superbe!
Lire la suite

La Pirate sur Le révizor de Gogol, Nicolas

Le Révizor de Nicolas Gogol, traduit du russe, lu par Patrick Martinez-Bournat, Pauline Paolini, Frédéric Chevaux, Patrick Blandin, SAGA Egmont, 2015

Le sujet de cette pièce de théâtre a été suggéré par Pouchkine à Nicolaï Gogol.
Gogol nous propose ainsi de découvrir sa vision de la société russe du XIXe siècle, une peinture au scalpel ironique et drôle. Le Révizor a été écrite en 1835 ; la pièce a fait scandale, applaudie par les libéraux et attaquée par les réactionnaires.

Un...
Lire la suite

Lisa FRERING sur Le ciel ouvert de Mathieu, Nicolas;Zalko, Aline

Le ciel ouvert n’est pas un roman, n’est pas un recueil de nouvelles et ne ressemble pas aux livres qu’a pu publié Nicolas Mathieu jusqu’à présent. Autant je suis une grande fan de ses romans (Aux animaux la guerre, Leurs enfants après eux, Connemara, ou même de ses nouvelles Rose royale et La retraite du juge Wagner ainsi que de ses post Instagram mais cette fois j’ai été un peu moins emballée à cette lecture.

Le ciel ouvert est un recueil de post publiés sur Instagram ces dernières...
Lire la suite

Evlyne Léraut sur Lac noir de Lambert, Roseline

« Lac noir », ses fécondités glacées, échappées du temps.
Ici, les forces purifiées par le froid, les couleurs pâles, les marches-aubes et les arrêts somment l’émancipation d’un paysage intérieur.
« Il ne voit pas comment obscure j’attrape / son poème avec ma main gelée / même si on n’a pas assez de jours pour éclore. »
« La trame prend le billet à la gare file loin
des eaux stagnantes inspire la lueur. »
Les latitudes et les coordonnées, relier l’espace à la considération de...
Lire la suite

Pascal TOURRES sur Dans le couloir de Grumberg, Jean-Claude

Il y a du Godot dans cette pièce avec un fils, âgé, qui est revenu chez ses (vieux) parents. Il n’y a pas de communication entre ces deux vieux et leur fils dont la chambre est au bout du couloir. Et pourtant la vieille et le vieux s’incitent à aller lui parler, le faire parler … ; la communication est à la peine.

Mais la vieillesse et la mort sont bien là ; et c’est de cela dont parle JCG, avec ce couloir qui pourrait être celui du condamné, le « couloir de la mort » … et d’ailleurs …...
Lire la suite