Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nicolas Mathieu

Nicolas Mathieu

Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Après des études d'histoire et de cinéma, il s'installe à Paris où il exerce toutes sortes d'activités instructives et presque toujours mal payées. En 2014, il publie chez Actes Sud Aux animaux la guerre, adapté pour la télévision par Alain Tasma. Aujourd'...

Voir plus

Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Après des études d'histoire et de cinéma, il s'installe à Paris où il exerce toutes sortes d'activités instructives et presque toujours mal payées. En 2014, il publie chez Actes Sud Aux animaux la guerre, adapté pour la télévision par Alain Tasma. Aujourd'hui, il vit à Nancy et partage son temps entre l'écriture et le salariat.

Portrait © Bertrand Jamot

Articles en lien avec Nicolas Mathieu (2)

Avis sur cet auteur (138)

  • add_box
    Couverture du livre « Le ciel ouvert » de Nicolas Mathieu et Aline Zalko aux éditions Actes Sud

    Regine Zephirine sur Le ciel ouvert de Nicolas Mathieu - Aline Zalko

    « Le ciel ouvert », ou comment de courts messages postés sur les réseaux sociaux sont mis en lumière en se regroupant dans un livre.
    La majorité de ces messages parlent d’un amour clandestin, celui avec une femme qui n’était pas libre. On balance entre banalités du quotidien, phrases crues et...
    Voir plus

    « Le ciel ouvert », ou comment de courts messages postés sur les réseaux sociaux sont mis en lumière en se regroupant dans un livre.
    La majorité de ces messages parlent d’un amour clandestin, celui avec une femme qui n’était pas libre. On balance entre banalités du quotidien, phrases crues et déclarations d’amour fou. On peut voir cela comme un miroir de nos propres amours, ou bien se sentir un peu voyeur d’une intimité étalée sans pudeur.
    « …à partir de 2018, j’ai commencé à écrire là des messages qui n’étaient destinés qu’à une seule personne. »

    Heureusement, d’autres textes ponctuent ce recueil, textes sur la responsabilité d’être père, sur l’enfance et le bonheur, sur les petits émerveillements du quotidien et les lendemains de cuite. La vie, quoi !
    « Encore une journée à ne rien faire qu’écouter la plainte du monde qui dans un vaste soupir rétrécit sous nos yeux. Encore une journée pour rien. »

    Je suis passée d’un texte à l’autre, grappillant de ci de là, tombant sous le charme de certains passages ou en détestant d’autres.
    Écrire des textes au jour le jour pour raconter l’amour et le désir, l’attente et les saisons… ce n’est pas nouveau sous le soleil. Avant Nicolas Mathieu, Philippe Delerm a su croquer les petites choses du quotidien et Christian Bobin, que je considère comme le maitre du genre, a fait cela avec plus de génie.
    Illustré par Aline Zalco de dessins très colorés, ce petit recueil est très joli à regarder mais je l’ai trouvé un peu décevant à la lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Le ciel ouvert » de Nicolas Mathieu et Aline Zalko aux éditions Actes Sud

    Babeth_ladreyt sur Le ciel ouvert de Nicolas Mathieu - Aline Zalko

    Ce livre est un recueil de textes écrits par Nicolas Mathieu, illustrés par Aline Zalko. Ces textes ont été publiés sur instagram et sont regroupés ici pour former un objet à lire non catégorisable.
    Ces textes parlent d’une histoire d’amour, clandestine, du fils et du père de l’auteur.
    Je ne...
    Voir plus

    Ce livre est un recueil de textes écrits par Nicolas Mathieu, illustrés par Aline Zalko. Ces textes ont été publiés sur instagram et sont regroupés ici pour former un objet à lire non catégorisable.
    Ces textes parlent d’une histoire d’amour, clandestine, du fils et du père de l’auteur.
    Je ne pourrai pas vous en dire plus sur son contenu sinon qu’il m’a littéralement chavirée, bousculée, renversée. Entre prose et poésie, les mots sont des outils qui servent le talent de cet auteur. Il y a peu de pages mais elles méritent une telle attention qu’il faut du temps pour le lire et les savourer. Ces morceaux de vie sont si émouvants, beaux et puissants qu’il faut du temps pour s’en remettre.
    Quelle personne n’aimerait pas que son amoureux lui parle de cette façon ? Quelle personne ne rêverait pas d’être maquillée et sublimée par l’empreinte d’un oreiller ? Quelle personne ne souhaiterait pas être désirée comme Nicolas Mathieu sait le décrire ? quelle personne ne voudrait pas vivre, au moins une fois dans sa vie, un amour fou qui emporte les êtres au bout d’eux-mêmes ?
    A travers son histoire, il sait rendre universels les sentiments. Il sait jouer avec les mots comme personne, et magnifier chaque phrase.
    De la pure littérature, de la très bonne littérature, et elle était là, à la portée de tous, sur les réseaux sociaux.
    Je n’ai qu’un mot de conclusion : Encore…

  • add_box
    Couverture du livre « Connemara » de Nicolas Mathieu aux éditions Actes Sud

    Sandrine Fernandez sur Connemara de Nicolas Mathieu

    A presque quarante ans, Hélène doute de sa réussite. Elle a quitté sa petite ville des Vosges, elle a une belle maison à Nancy, de beaux enfants, un beau mari, un travail valorisant. Mais comment va-t-elle ? Est-elle heureuse ? Pas complètement puisqu’elle cherche sur les sites de rencontres un...
    Voir plus

    A presque quarante ans, Hélène doute de sa réussite. Elle a quitté sa petite ville des Vosges, elle a une belle maison à Nancy, de beaux enfants, un beau mari, un travail valorisant. Mais comment va-t-elle ? Est-elle heureuse ? Pas complètement puisqu’elle cherche sur les sites de rencontres un moyen de s’évader d’un quotidien trop routinier. Lors d’une escapade, elle revoit par hasard Christophe Marchal. Et c’est toute son adolescence qui lui revient. Il était la star du lycée, le beau gosse de l’équipe de hockey, un idéal inaccessible pour Hélène accaparée par ses études. Que reste-t-il trente ans plus tard du héros de ses fantasmes ? Un homme qui n’a pas voulu ou pas pu quitter la région, un père en instance de divorce, un ex-sportif qui prend du ventre. Cette fois, Hélène est en position de force. Elle n’est plus l’adolescente bûcheuse invisible. C’est une femme accomplie, élégante, séduisante, cultivée qui met facilement Christophe dans son lit. Une histoire d’amour est-elle possible entre cette femme qui a tout et cet homme qui espère encore un avenir meilleur … ?

    Comme à son habitude, Nicolas Mathieu situe son histoire dans le Grand Est et raconte le clivage entre ‘’la France d’en bas’’ et les classes dirigeantes.
    Sous couvert d’une banale histoire d’adultère, il se livre à une véritable étude sociologique du pays. Mais qu’on ne s’y trompe pas, derrière un point de vue éminemment politique, on lit tout l’amour et la tendresse de l’auteur pour sa région et ses personnages.
    Des personnages qui abordent la quarantaine avec dans le cœur la nostalgie du passé. Christophe veut rechausser les patins, revivre les moments de gloire de sa jeunesse, malgré les kilos en trop, malgré les beuveries avec ses potes, malgré son père qui perd la mémoire, malgré son fils qui va partir loin avec sa mère. Hélène va faire l’amour avec Christophe, pour rattraper les années perdues à étudier, pour prouver qu’elle peut encore séduire, pour montrer que maintenant c’est elle qui a les cartes en main.
    Nous sommes en 2017, Macron va faire son entrée en scène. Ce pourrait être l’heure de gloire pour Hélène et ses semblables, ceux qui ont fait HEC, ceux qui brassent de l’air (et des euros), ceux qui vendent du vent. La start up nation va faire exploser la classe politique, valoriser le néant et mépriser les classes populaires. Et pourtant, ils vont continuer à (sur)vivre, à se battre, ceux qui, comme Christophe, pensent qu’il fait bon vivre en province, que quand on n’a rien on peut toujours espérer un peu plus, que rien ne vaut un samedi soir entre potes autour d’une bière à hurler ‘’ Terre brûlée au vent Des landes de pierres Autour des lacs, c'est pour les vivants Un peu d'enfer, le Connemara’’ avec Michel Sardou.
    Encore une fois, Nicolas Mathieu nous propose une vaste fresque sociale, psychologique et quasiment historique. Sa belle écriture se met au service de personnages qui nous deviennent proches, dans lesquels on se reconnait sans peine. Il ne faut rien savoir de la France, de l’Est, du peuple, pour le taxer de condescendance. Au contraire, il est la voix des petites gens, les petites commerçants, les résidents des lotissements, les amis du café du commerce, les sportifs du dimanche, les femmes de ménage, les buveurs de bière, les viandards, les gros fumeurs, les fans de barbecue et de Michel Sardou.
    Elle est touchante la France de Nicolas Mathieu. Elle nous prend aux tripes et au cœur, elle nous renvoie aux bonheurs et aux espoirs simples et concrets, à la vie telle qu’elle est.
    Un roman sociétal qui nous fait vibrer au son cadencé des lacs du Connemara. Coup de cœur.

  • add_box
    Couverture du livre « Le ciel ouvert » de Nicolas Mathieu et Aline Zalko aux éditions Actes Sud

    Joe sur Le ciel ouvert de Nicolas Mathieu - Aline Zalko

    « Ces textes sont nés parce qu'il fallait bien écrire ce qui vient, au jour le jour, les gens, les livres, l'amour et son contraire, et puis les trains, les rencontres, l'effroi des dimanches, le grand émerveillement horizontal de nos étés, le gâchis et le désir possible, tout ce qui pendant des...
    Voir plus

    « Ces textes sont nés parce qu'il fallait bien écrire ce qui vient, au jour le jour, les gens, les livres, l'amour et son contraire, et puis les trains, les rencontres, l'effroi des dimanches, le grand émerveillement horizontal de nos étés, le gâchis et le désir possible, tout ce qui pendant des années exigeait des mots et a trouvé sa place sur Instagram... »

    Des fragments amoureux, microfictions enchaînées les unes aux autres, s’exposent à ciel ouvert pour former une sorte de triptyque. Amour tumultueux et clandestin pour une femme, immense amour paternel pour un fils, amour retrouvé pour un père vieillissant. Toute une vie se décline avec ces amours-là.

    D’une plume amoureuse, Nicolas Mathieu donne un visage, des courbes à une relation passionnelle, se lance le défi de la sortir de l’ombre grâce à l’écriture. Cette passion fulgurante et dévorante compose avec la patience, les heures longues de l’absence, les retrouvailles sensuelles où il aimerait que le temps ralentisse.

    Ces écrits intimes font de petits moments de vie quotidienne une mine de trésors. Ils embrassent alors l’universel. Les moments de joie côtoient les plus grands chagrins, les désillusions. Le cycle d’un amour se déploie avec beaucoup de justesse, entre espoirs et regrets. Passion ardente, passion consumée, jusqu'à la fin inévitable. Et toujours le temps qui passe furtivement, inexorablement.

    Il se révèle touchant, pris au cœur d'un tourbillon d'émotions, face à l'impossibilité de vivre pleinement un amour aussi fort.
    Il devient poignant quand il évoque son amour pour son fils qui grandit, enfant ballotté dans la famille comme d'autres «lorsque les parents ne s’aiment plus». Émouvant quand il parle de son père dont la mémoire s’éparpille, de ce moment où les rôles s’inversent entre parents et enfants. Il expose ses sentiments, ses détresses, ses colères et ses réflexions, qu’elles soient politiques ou sur le pouvoir de la littérature. Il entre en résistance contre l'angoisse du temps qui passe, pour que la joie d’un baiser soit la vie.

    Les dessins colorés de Aline Zalko, entre bleu nuit et rouge passion, mettent en beauté et en lumière la mélancolie, la révolte et la poésie qui traversent les textes.

    Un livre qui se lit en un souffle ou s'effeuille doucement au gré du temps.