Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Conseils de lecture pour âmes égarées

Couverture du livre « Conseils de lecture pour âmes égarées » de Nisha Adams Sara aux éditions Nami
  • Date de parution :
  • Editeur : Nami
  • EAN : 9782493816238
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

A 17 ans, Aleisha travaille dans la petite bibliothèque de son quartier : un job d'été tranquille qui lui permet de reprendre son souffle loin de sa mère bipolaire. Elle, qui ne lit que très peu, s'y ennuie terriblement jusqu'au jour où elle découvre une mystérieuse liste de lecture en rangeant... Voir plus

A 17 ans, Aleisha travaille dans la petite bibliothèque de son quartier : un job d'été tranquille qui lui permet de reprendre son souffle loin de sa mère bipolaire. Elle, qui ne lit que très peu, s'y ennuie terriblement jusqu'au jour où elle découvre une mystérieuse liste de lecture en rangeant un exemplaire de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur. Intriguée, elle décide de se plonger dans tous les ouvrages de la liste pour pouvoir conseiller les usagers de la bibliothèque, dont un vieil homme isolé à la recherche des livres grâce auxquels il réussira à se rapprocher de sa petite-fille.
Le début d'une émouvante histoire d'amitié intergénérationnelle construite sur le pouvoir thérapeutique et fédérateur de la littérature...

Donner votre avis

Avis (6)

  • Tout d'abord merci lecteurs.com pour cette découverte. Merci pour cette liste que j'ajoute à ma liste de lectures.

    Aleisha travaille à la bibliothèque d'Harrow Road pendant les vacances d'été. Un jour une mystérieuse liste de lecture va l'intrigue. Il s'avère qu'un vieil homme perdu dans ce...
    Voir plus

    Tout d'abord merci lecteurs.com pour cette découverte. Merci pour cette liste que j'ajoute à ma liste de lectures.

    Aleisha travaille à la bibliothèque d'Harrow Road pendant les vacances d'été. Un jour une mystérieuse liste de lecture va l'intrigue. Il s'avère qu'un vieil homme perdu dans ce lieu rempli de livres va devenir un ami avec qui elle échangera sur leurs lectures communes.
    Quand deux âmes éloignées des pages des romans se trouvent addicts aux différents romans de cette liste et en tirent des leçons sur leur propre vie et leurs épreuves.
    Qui donc a écrit cette liste que l'on retrouve dans différents lieux et pourquoi?
    Un roman avec des personnages attachants de part leur histoire mais aussi un roman qui montre l'importance des livres, des histoires et de cette évasion qu'ils apportent à chaque lecteur.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Merci à Lecteurs.com ainsi que les Editions J'ai Lu pour ce concours qui m'a permis de gagner ce livre.

    En commençant cette histoire, j'ai aussitôt pensé que j'allais encore une fois avoir des tas de nouvelles envies de lecture… c'est toujours comme ça avec les romans qui parlent de...
    Voir plus

    Merci à Lecteurs.com ainsi que les Editions J'ai Lu pour ce concours qui m'a permis de gagner ce livre.

    En commençant cette histoire, j'ai aussitôt pensé que j'allais encore une fois avoir des tas de nouvelles envies de lecture… c'est toujours comme ça avec les romans qui parlent de romans.

    Mukesh est veuf, terrorisé par le monde extérieur, perdu sans sa Naina. Il décide un jour de se faire violence en allant rapporter à la bibliothèque un livre que Naina avait oublié de rendre mais avec l'envie un peu refoulée de se plonger dans un roman, comme elle le faisait, elle qui lisait tout le temps. Il espère ainsi être connecté à sa défunte épouse, mais aussi se rapprocher de Priya sa petite-fille à qui sa grand-mère a transmis la passion des livres.

    Aleisha, 17 ans, a décroché un poste de bibliothécaire pour l'été. Elle déteste ce travail qu'elle trouve terriblement ennuyeux et forcément le fait mal. Elle se demande s'il y a encore des gens qui vont dans les bibliothèques. Car elle, les livres ne l'intéressent pas, contrairement à son frère Aidan. De plus elle est souvent maussade et râleuse, mais l'enfer de sa vie familiale y est pour beaucoup.

    Et donc, les chapitres alternent entre Mukesh et Aleisha, deux âmes égarées, chacun avec ses angoisses existentielles, qui, bien sûr, vont se rencontrer à la bibliothèque. Plusieurs générations les séparent, cependant ils ont comme point commun leur solitude et leur manque de goût pour la lecture que pourtant chacun désire soigner. Il y a parfois des chapitres courts, dédiés à d'autres personnages, Chris, Indira, Leonora, Izzy, Joseph, Gigi… et une liste de lecture de huit romans qui apparaît en différents endroits.

    J'ai trouvé que le démarrage prenait beaucoup de temps, était trop lent, et mon intérêt pour l'histoire a été long à venir. Cependant, quand Mukesh prend enfin goût à la lecture, on ressent avec lui le plaisir des amitiés nouées avec des personnages de romans, avec ce monde onirique d'une certaine façon et ça fait un bien fou ! D'ailleurs ça m'a fait retourner à la médiathèque, moi qui préfère posséder les livres, j'ai eu envie d'en emprunter et m'imprégner de nouveau de l'ambiance feutrée de ce lieu magique empli de livres à perte de vue. Cette histoire m'a replongée, avec bonheur, dans certains des romans de cette liste que j'ai lus.

    Aleisha et Mukesh liront tous les deux Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, premier livre de la liste, pour commencer leur vie de lecteur. Ils en seront métamorphosés d'une certaine façon. Le roman comporte huit partie dont chacune correspond à un livre de cette étrange liste intitulée : Si le besoin s'en fait sentir.

    Évidemment, ce roman est un Hymne à la littérature, au pouvoir de guérison des livres, qui vous emportent, vous font vivre mille vies, voyager dans le temps, dans le monde entier et au delà, vous offrent des amis de papier, vous instruisent, vous bouleversent, vous font palpiter, rire, pleurer, trembler… Soignent aussi les petits bobos de la vie et aident à traverser les grandes douleurs en permettant de s'abstraire du monde réel. D'ailleurs j'ai adoré les échanges osmotiques sur les romans lus, c'est tellement ça ! L'envie d'en parler à tout le monde, avec tout le monde, d'échanger sur les livres lus en commun ! Il arrive même que parfois les personnages de romans s'invitent dans la vie réelle…

    Mukesh et sa famille font partie de la communauté indienne de Londres. Ça a été l'occasion pour moi d'apprendre qu'il y a un temple hindou dans cette ville, le Swaminarayan Hindu Mandir, dont la taille et la beauté m'ont un peu coupé le sifflet après que je sois allée chercher des photos sur internet. Si j'avais su, je serais allée au moins le voir, et peut-être le visiter, si c'est permis lors d'un passage à Londres. Ça aussi c'est la magie des livres, qui donnent envie de voyager et découvrir.

    Et moi, il ne me reste plus qu'à lire les cinq livres de la liste que je n'ai pas encore lus…
    Rebecca, L'histoire de Pi, Orgueil et préjugés, Les quatre filles du docteur March, Un garçon convenable. Et Le temps n'est rien, hors liste mais présent du début à la fin de ce roman.
    Cette plongée dans l'univers des livres a été réellement enchanteresse.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Je remercie Lecteurs.com ainsi que les Editions « J’ai lu » pour cet envoi qui fût une très belle découverte.
    Ce roman est le premier de Sarah Nisha Adams , autrice et éditrice. Il fût un best-seller traduit en douze langues.
    Deux personnages, deux histoires, deux existences vont se percuter,...
    Voir plus

    Je remercie Lecteurs.com ainsi que les Editions « J’ai lu » pour cet envoi qui fût une très belle découverte.
    Ce roman est le premier de Sarah Nisha Adams , autrice et éditrice. Il fût un best-seller traduit en douze langues.
    Deux personnages, deux histoires, deux existences vont se percuter, s’apprivoiser, se soutenir, s’ouvrir aux autres et enfin revivre.
    Tout d’abord Aleisha, jeune fille de dix-sept ans qui vit avec sa mère bipolaire et son frère Aidan vingt-cinq ans, devenu involontairement le pilier de la famille depuis que son père a quitté le foyer pour refaire sa vie ailleurs et que sa mère ne parvient pas à reprendre le dessus. Aidan a dû renoncer à ses études et trouver un job pour subvenir au besoin du foyer et s’occuper de sa mère, mais il veut que sa sœur puisse poursuivre ses études de droit. Pour cela il lui trouve un job d’été dans la bibliothèque de son quartier qu’il aimait fréquenter avant , quand il en avait encore le temps. Pour Aleisha qui n’a pas ouvert un roman depuis longtemps, ce travail de bibliothécaire dans cette bibliothèque de quartier , qui plus est, est menacée de fermeture est un « job d’été pourri ». Elle s’ennuie derrière son comptoir et le fait bien comprendre à tous ceux qui se risquent à lui demander conseil. C’est notamment le cas de Mukesh Patel, ce vieux monsieur qui semble perdu dans ce lieu.
    Mukesh vit replié sur lui et ne sort plus depuis que sa femme Naina est morte deux ans plus tôt. Il tente vainement d’établir le contact avec Priya, sa petite fille férue de lecture qui était si proche de Naina , elle-même grande lectrice. Devant son échec, il décide de s’inscrire à la bibliothèque de son quartier, mais ne sait par quel livre commencer. La jeune fille de l’accueil (Aleisha) l’ayant rembarré, il est quelque peu déstabilisé alors qu’il vient de faire l’énorme effort de sortir de sa zone de confort.
    Lorsqu’Aleisha trouve par hasard une liste de lectures oubliée dans un livre, elle décide de lire chacun des ouvrages recommandés et de proposer ces lectures au vieux monsieur qu’elle a si impoliment renvoyé. La lecture va les rapprocher, les ouvrir aux autres, adoucir un tant soit peu leurs fêlures et renforcer leur lien avec leurs proches.
    Comme le dit si bien Mukesh : « Les livres ne sont pas toujours une évasion. Ils peuvent aussi nous enseigner des choses. Ils nous montrent le monde au lieu de le cacher. »
    Nous allons voir au fil des pages l’évolution des personnages avec Mukesh qui va enfin établir une relation privilégiée avec sa petite fille qui le regardait à peine il y a peu et avec Aleisha qui va prendre plaisir à partager ses lectures avec Mukesh et s’évader un peu de la lourdeur qui pèse sur sa vie avec la maladie de sa mère.
    Les avis sont partagés sur ce livre. Etant moi-même une grande lectrice, et « visiteuse » assidue des bibliothèques et des librairies, ce livre est venu vers moi sans que je l’aie véritablement choisi. Il porte un regard extrêmement fin et pointu sur le pouvoir de la lecture et des romans à transformer et accompagner son lectorat dans tous les moments de sa vie mais aussi à rapprocher et créer des liens par les échanges que provoquent des lectures communes.
    Le livre est organisé en parties, qui chacune correspond à un ouvrage de la liste, puis en chapitres qui nous montrent comment Aleisha et Mukesh ont réagi à l’histoire en fonction de leur vécu propre .
    Comme j’avais déjà lu certains livres de cette fameuse liste, je me suis prise au jeu et j’ai lu les autres titres afin de voir quel serait mon ressenti.
    Voici un livre plein d’humanité et de délicatesse, qui rend un véritable hommage à la lecture et à ses bienfaits.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Ce qui m’a attirée dans ce roman, c’est bien cette liste de classiques de la littérature anglo-saxonne et j’ai retrouvé des auteurs mythiques comme Jim Morrison, Daphné du Maurier, ou encore Jane Austen
    L’intention de l’autrice est louable : raconter une sympathique histoire de rencontres...
    Voir plus

    Ce qui m’a attirée dans ce roman, c’est bien cette liste de classiques de la littérature anglo-saxonne et j’ai retrouvé des auteurs mythiques comme Jim Morrison, Daphné du Maurier, ou encore Jane Austen
    L’intention de l’autrice est louable : raconter une sympathique histoire de rencontres autour d’une mystérieuse liste de lecture qui apparait de façon aussi mystérieuse lorsque les personnages sont en quête de sens. Car, malgré la solidarité de la communauté hindoue, les personnages (qui sont anglais d’origine indienne comme l’autrice) connaissent parfois la solitude et le désarroi.
    Prenez Mukesh, par exemple, ce vieil homme veuf et solitaire qui n’ouvrait jamais un livre, va, grâce à ses visites à la bibliothèque, découvrir le plaisir de la lecture et des échanges avec d’autres lecteurs.

    « Elle était ma femme. J’aurais dû prêter attention aux livres qu’elle appréciait. J’aimais la regarder lire sans avoir l’idée de lui demander ce qu’il se passait dans ces romans. Je me sens un peu ridicule de commencer à lire à mon âge. »
    « Il n’est jamais trop tard » lui répond Aleisha, qui travaille sans passion à la bibliothèque. Elle n’est guère attirée par la lecture, ayant mille choses plus urgentes à faire. Mais tout change lorsqu’elle tombe sur cette mystérieuse liste de lecture qui ressemble à une liste de courses et qui titille sa curiosité.
    Les personnages sont nombreux, au risque de s’y perdre un peu, mais l’histoire est un peu la même à chaque rencontre. Quant à la lecture qui fait du bien et fait rêver, on voudrait bien y croire un petit peu, mais chez moi, ça n’a pas pris.
    Ce roman est un best-seller traduit en 12 langues, doit-on en déduire que la lecture thérapie a fait des adeptes ?
    Si l’histoire, plaisante et pleine de bons sentiments mais sans beaucoup de profondeur, ne m’a pas vraiment conquise, j’ai été très déçue par l’écriture banale et les dialogues bavards. 500 pages, c’est beaucoup trop long à mon humble avis.
    Ce best-seller est pour moi un roman léger et estival.

    Je remercie les éditons J’ai lu et Lecteur.com pour cette découverte

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Gros coup de coeur pour ce livre, j'ai rigolé, pleuré, on parle ici de relation, de pouvoir des mots, de pouvoir de guérison grâce au lectures. L'autrice dans cette intrigue aborde la maladie, le deuil, la solitude, l'amour, l'amitié, la littérature, l'absence de l'être chère. Les personnages...
    Voir plus

    Gros coup de coeur pour ce livre, j'ai rigolé, pleuré, on parle ici de relation, de pouvoir des mots, de pouvoir de guérison grâce au lectures. L'autrice dans cette intrigue aborde la maladie, le deuil, la solitude, l'amour, l'amitié, la littérature, l'absence de l'être chère. Les personnages sont touchants et attachants. La plume de l'autrice est fluide, sensible, douce et profonde, une lecture bouleversante et triste.

    "S'il vous plaît, essayez de vous rappeler que les livres ne sont pas toujours une évasion, parfois les livres nous apprennent des choses. Ils nous montrent le monde, ils ne le cachent pas."

    "J'ai rencontré ces livres au bon moment de ma vie. Je me les rappelle avec précisions. Je me souviens de leurs personnages comme d'amis, parfois des membres de ma famille. Je sais où j'étais et comment je me sentais en tournant leur dernière page. Ils ne m'ont plus quittée."

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Elle a tellement raison de plonger dans les livres.
    Son travail l'amenait à manipuler cet objet quelquefois trop lourd, trop grand ou trop abîmé et voilà qu'à l'intérieur elle découvre l'immatériel . Des lettres, des mots, des phrases, des paragraphes, des chapitres.... un livre !

    Elle a...
    Voir plus

    Elle a tellement raison de plonger dans les livres.
    Son travail l'amenait à manipuler cet objet quelquefois trop lourd, trop grand ou trop abîmé et voilà qu'à l'intérieur elle découvre l'immatériel . Des lettres, des mots, des phrases, des paragraphes, des chapitres.... un livre !

    Elle a tellement de raisons de plonger dans un livre.
    Qui l'éloigne, la rapproche, l'isole, l'unit...

    Et dans ma poche, dans mes poches, des coquillages, coquilles nacrées et brindilles de bois flotté, recoltés chaque fois que je me promène sur le sable de cette plage où les cendres de mon papa se sont envolées il y a quatre ans déjà.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.