Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Virginie Despentes

Virginie Despentes
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiau... Voir plus
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno, vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiaux en devenant une véritable égérie 'underground'. Auteur d'ouvrages sulfureux et décriés, elle dépeint un monde malsain et vil qu'elle n'a que trop côtoyé. Ses romans au style littéraire innovant, qui allie vulgarité et réalité, font d'elle une madone de la littérature 'trash'. Après une retentissante adaptation cinématographique de son livre 'Baise moi', Virginie Despentes, lassée des étiquettes qu'on lui attribue, décide d'aborder des thèmes optimistes avec 'Teen Spirit', son quatrième roman qui traite outre de la paternité, de réussite sociale... changement radical !

Articles en lien avec Virginie Despentes (4)

  • Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"
    Jack London nu, Despentes "non écrivain", Finkielkraut "non philosophe"

    La revue de presse livres vous dit tout ce qu’il faut savoir — et emporter — avant l’été !

  • Eté 2015, les 10 romans à lire absolument !
    A redécouvrir : été 2015, les 10 romans à lire absolument !

    Chaque année révèle ses surprises et bien heureusement les pépites foisonnent !Un bon cru que celle-ci où les auteurs confirmés nous ont surpris, d'autres ont acquis leur notoriété en recevant de nombreux prix, certains sont carrément époustouflants par leur talent ou leur œuvre colossale. Prenez le temps de les lire, vous ne serez pas déçus !

  • Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité
    Auteures primées : Prix littéraires ne rime pas avec parité

    Les deux tiers des artistes, sont des hommes, quoique depuis quelques années le pourcentage des femmes auteures augmente. Très logiquement, les femmes devraient représenter un tiers des écrivains primés !  Il n'en est rien. A l'exception du prix Femina, dont les lauréats, sont plus de 30 % à être des lauréates !  Zoom sur ces femmes primées dans l'univers impitoyablement masculin des prix littéraires.

  • Les cinq romans finalistes du Prix Orange du Livre 2015
    Découvrez les cinq finalistes !

    Après avoir établi une liste de trente romans le 9 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce mardi 5 mai pour sélectionner les cinq finalistes. Retour sur des débats hauts en couleurs !

Avis sur cet auteur (193)

  • add_box
    Couverture du livre « Cher connard » de Virginie Despentes aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Ophelie GAUDIN sur Cher connard de Virginie Despentes

    Ca démarre fort avec l'échange d'emails, un savant mélange d'oral bien maitrisé à l'écrit. Les 3 personnages principaux, Rebecca, Oscar et Zoe, sont bien campés. L'histoire est glauque et finie sur une conclusion : nous sommes tous des connards ? La justice n'existe pas, la puissance des réseaux...
    Voir plus

    Ca démarre fort avec l'échange d'emails, un savant mélange d'oral bien maitrisé à l'écrit. Les 3 personnages principaux, Rebecca, Oscar et Zoe, sont bien campés. L'histoire est glauque et finie sur une conclusion : nous sommes tous des connards ? La justice n'existe pas, la puissance des réseaux sociaux fait la pluie et le beau temps, dont sur la santé mentale. Le patriarcat est partout et se déploie sans aucun obstacle.

    Le portrait de l'addiction à la drogue, le fait que cela fait du bien pour affronter la réalité est intéressant même si finir clean n'est pas plus mal pour construire une vie plus ancrée. Les descriptions des féminismes (et non pas du féminisme) et des masculinismes est très intéressant sur les rouages et les enjeux.

    Les personnages sont finalement antipathiques et donnent la nausée. Le style, est en revanche, très bon, vif, maîtrisé et s'il est cru, il n'est pas vulgaire.

  • add_box
    Couverture du livre « Cher connard » de Virginie Despentes aux éditions Grasset Et Fasquelle

    adel lit sur Cher connard de Virginie Despentes

    Très intéressant au sujet de l'addiction, du féminisme et du covid. En revanche, manque un peu d'évènement pour donner du rythme à l'histoire.

    Très intéressant au sujet de l'addiction, du féminisme et du covid. En revanche, manque un peu d'évènement pour donner du rythme à l'histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Cher connard » de Virginie Despentes aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Anh Luz sur Cher connard de Virginie Despentes

    J'avais aimé Baise-moi, adoré Vernon Subutex, et là, j'ai été super déçue. Le prétexte est astucieux mais je trouve les personnages et leurs échanges peu crédibles. Dommage car les thèmes abordés sont des sujets qui nous concernent tous, mais bon, rien à voir avec Vernon Subutex. C'est facile et...
    Voir plus

    J'avais aimé Baise-moi, adoré Vernon Subutex, et là, j'ai été super déçue. Le prétexte est astucieux mais je trouve les personnages et leurs échanges peu crédibles. Dommage car les thèmes abordés sont des sujets qui nous concernent tous, mais bon, rien à voir avec Vernon Subutex. C'est facile et ça manque hélas de profondeur. Bref, j'ai baissé les bras à mi-chemin, il faut savoir s'arrêter quand la mayonnaise ne prend pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Vernon Subutex Tome 3 » de Virginie Despentes aux éditions Le Livre De Poche

    ziggy sur Vernon Subutex Tome 3 de Virginie Despentes

    Avec ce troisième opus, c’est dans une France affectée par les attentats terroristes de Charlie Hebdo et du Bataclan que nous traversons les années noires 2015 et 2016.
    Vernon Subutex a vu une communauté se former autour de lui. Lors des regroupements appelés « Convergences », il utilise la...
    Voir plus

    Avec ce troisième opus, c’est dans une France affectée par les attentats terroristes de Charlie Hebdo et du Bataclan que nous traversons les années noires 2015 et 2016.
    Vernon Subutex a vu une communauté se former autour de lui. Lors des regroupements appelés « Convergences », il utilise la musique d’Alex qui provoque des transes et des visions extatiques sans même l’utilisation de drogues.
    Alors qu’il vient consulter un dentiste, Vernon profite de son passage à Paris pour rendre visite à Charles, ce vieil ivrogne qui l’a hébergé et soigné quelques années plus tôt alors qu’il était seul, malade et à la rue. Il apprend de Véro, la compagne de Charles, que ce dernier est mort . Quelques temps plus tôt, Charles a gagné le gros lot au Loto sans le dire à personne. Dans une lettre, il demande à Véro de partager ce pactole avec Vernon. Malheureusement, dès qu’il est question d’argent, les jalousies, la méfiance et l’avidité ne sont pas loin et la bande de Vernon ne fait pas exception. Soupçonné par Pamela de vouloir tout garder pour lui, Vernon quitte la communauté, les « convergences » cessent et la communauté se sépare.
    Pendant ce temps, Dopalet, le producteur traumatisé par son agression, a déménagé et vit cloitré chez lui, mais sa vengeance va être à la hauteur de ce qu’il a subi, il n’est pas homme à pardonner. Max sera l’instrument de cette vengeance mais va vite être dépassé par le déferlement de violence de ses hommes de main ! Nous retrouverons, quelque temps plus tard, ce même Max qui contacte une adolescente perturbée sur les réseaux et la conditionne pour une action terroriste de grande envergure.
    Le roman se termine quelques siècles plus tard, où, sans le savoir ni le vouloir, Vernon et Alex avec leur musique ont ouvert une voie dans l'âme humaine pour connecter les participants. La fin du roman défini la communauté de Vernon comme une secte qui pourrait s’apparenter à l’histoire des premiers chrétiens et Vernon y serait considéré comme son gourou christique. Ses adeptes seraient tout d’abord interdits et persécutés avant d’être finalement tolérés.
    Lors de sa sortie, j’ai entendu tout et son contraire sur cette trilogie. J’ai donc préféré attendre un peu avant de m’y plonger . Vernon Subutex est le fil rouge de cette histoire qu’il survole, il est prétexte à faire le portrait sans concession de la société qu’est la nôtre. L’auteure égratigne indifféremment les religions, le domaine de la finance et du cinéma, les « joies » de la maternité et encore bien d’autres sujets qui portent à réflexion. La vérité n’est jamais bonne à dire ni à entendre..