Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin

Médecin, voyageur et diplomate, Jean-Christophe Rufin est né en 1952. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.

Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Rouge Brésil, prix Goncourt (collection blanche 2001, Folio n° 3906), Un léopard sur le garrot (collection blanche, 2008, Folio n°...

Voir plus

Médecin, voyageur et diplomate, Jean-Christophe Rufin est né en 1952. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.

Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Rouge Brésil, prix Goncourt (collection blanche 2001, Folio n° 3906), Un léopard sur le garrot (collection blanche, 2008, Folio n° 4905), Le grand Coeur (collection blanche, 2012, Folio n° 5696), Le collier rouge (collection blanche, 2014, Folio n° 5918), Check-point (collection blanche, 2015, Folio n° 6195).

En 2017, il publie Le Tour du monde du roi Zibeline ; en 2018, Le Suspendu de Conakry et deux romans en 2019, Les Sept mariages d’Edgar et de Ludmilla (Gallimard) et Les trois femmes du consul (Flammarion).

En 2020, est publié le troisième opus des aventures d’Aurel Timescu, le petit Consul avec Le flambeur de la Caspienne, le quatrième paraît en avril 2021 sous le titre La princesse au petit moi (Flammarion). Né de son amour pour la montagne, son roman Les flammes de pierre est sorti en octobre 2021 chez Gallimard.

 

 

 

Vidéos relatives à l'auteur

  • A voir ou à revoir - Rencontre littéraire avec Jean-Christophe Rufin et Guillaume Sire

    Le 8 octobre dernier, nous vous proposions, via un Facebook Live, de suivre la rencontre littéraire entre Jean-Christophe Rufin et Guillaume Sire.   Le premier est président du jury du Prix Orange du Livre, mais aussi auteur et académicien. Le deuxième est le...

  • Autour d'un verre avec Jean-Christophe Rufin

    Après le succès d'Immortelle randonnée dans lequel Jean-Christophe Rufin nous racontait de façon désopilante son pélerinage à Compostelle, l'auteur nous livre avec Le collier rouge, un roman court se situant en 1919, peu après la fin de la...

  • Portrait de Jean-Christophe Rufin

    Jean-Christophe Rufin, médecin, écrivain, académicien, ambassadeur au Sénégal jusqu'en 2010, possède, il va sans dire, un parcours atypique. Pionnier de l'action humanitaire, il a sillonné le monde et en voyageur impénitent, ne manquait...

Articles en lien avec Jean-Christophe Rufin (26)

Avis sur cet auteur (341)

  • add_box
    Couverture du livre « D'or et de jungle » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Calmann-levy

    Chantal YVENOU sur D'or et de jungle de Jean-Christophe Rufin

    Dystopie ou simple anticipation ? La question est posée avec ce roman d’aventures riche en événements, dès lors que des commanditaires âpres au gain ont jeté leur dévolu sur le petit état de Brunei. Cerné par la Malaisie, gouverné par un sultan malade, il représente l’idéal pour un coup d’état...
    Voir plus

    Dystopie ou simple anticipation ? La question est posée avec ce roman d’aventures riche en événements, dès lors que des commanditaires âpres au gain ont jeté leur dévolu sur le petit état de Brunei. Cerné par la Malaisie, gouverné par un sultan malade, il représente l’idéal pour un coup d’état qui permettrait à une grande firme numérique de s’affranchir des lois contraignantes qui règnent un peu partout dans le monde et freinent le développement de leur imagination débridée.

    Le lecteur est convié au spectacle de la mise en place de l’affaire, minutieusement préparée. Une galerie de personnages, spécialistes reconnus chacun dans leur domaine, peuple ce roman qui ne manque pas d’action.


    Il se parcourt avec plaisir, on y apprend beaucoup sur la géopolitique, sans effet wikipédia. J’ai également beaucoup aimé les dialogues, très maitrisés.

    Un bon moment de détente donc en compagnie de bandits en col blanc d’envergure internationale !

    400 pages Calmann-Lévy 7 février 2024

  • add_box
    Couverture du livre « D'or et de jungle » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Calmann-levy

    Spitfire89 sur D'or et de jungle de Jean-Christophe Rufin

    Bonjour à tous.

    Cet ouvrage est un roman d'anticipation romanesque qui nous plongera dans une aventure divertissante, un thriller, mais aussi au coeur des arcanes socio-économique et politique.
    Une plongé profonde est opaque. Une politique fiction avec un travail très documenté.
    Une...
    Voir plus

    Bonjour à tous.

    Cet ouvrage est un roman d'anticipation romanesque qui nous plongera dans une aventure divertissante, un thriller, mais aussi au coeur des arcanes socio-économique et politique.
    Une plongé profonde est opaque. Une politique fiction avec un travail très documenté.
    Une multitude personnages bien construit, de nombreux caractères et quelques uns attachants.
    Une oeuvre qui alerte, une plume fluide, réaliste, la construction est brillante et je vous conseille ce livre.

    "Les grands patrons du numérique n'ont rien à voir avec les Henry Ford, Rockefeller ou autres, qui avaient bâti leur fortune dans l'économie réelle, c'est-à-dire pas à pas, étape par étape. Eux, ce sont des gamins qui ont bricolé dans leur chambre ou dans leur garage et le jackpot leur est tombé dessus à trente ans."

    "La seule liberté des humains est de choisir leurs rêves. Mais ils n’ont pas le pouvoir de les faire aboutir. C’est leur drame et leur bonheur. Nos projets sont toujours trahis. Estimons-nous heureux, déjà, d’avoir pu les vivre."

  • add_box
    Couverture du livre « D'or et de jungle » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Calmann-levy

    Henri-Charles Dahlem sur D'or et de jungle de Jean-Christophe Rufin

    Le coup d'État clés en main

    Dans son nouveau roman, Jean-Christophe Rufin nous offre le mode d'emploi du coup d'État moderne. Ce faisant, il souligne la fragilité de nombreux pays, la volonté des Gafam de s'affranchir de pouvoirs qui restreignent leur champ d'action et nous sert de guide à...
    Voir plus

    Le coup d'État clés en main

    Dans son nouveau roman, Jean-Christophe Rufin nous offre le mode d'emploi du coup d'État moderne. Ce faisant, il souligne la fragilité de nombreux pays, la volonté des Gafam de s'affranchir de pouvoirs qui restreignent leur champ d'action et nous sert de guide à Brunei. Un formidable roman d'anticipation et d'espionnage.

    C'est après Valparaiso, du côté des Galapagos, que débute ce formidable roman. Sur un paquebot de croisière où des personnes âgées entretiennent le mythe des aventuriers, sous la houlette de Flora, une spécialiste de la plongée. Elle part avec son petit groupe à la découverte de la riche flore et faune sous-marine. Mais l'expédition ne va pas tout à fait se dérouler comme prévu. Fascinée par un monstrueux requin rose, elle va laisser ses clients se débrouiller pour batifoler avec la bête. Et se voir débarquer.
    À des milliers de kilomètres de là, Ronald a rendez-vous avec Marvin. Des retrouvailles qu'il a soigneusement préparées afin de mettre toutes les chances de convaincre son interlocuteur de le suivre dans son projet. Il faut dire qu'en quelques années son ami est devenu l'un des hommes les plus influents de la planète.
    Ce grand sportif est passé à la postérité pour avoir créé le moteur de recherche Golhoo et engrangé des millions de dollars, comme ses collègues des Gafam. En 1995, il a épousé Kathleen, prof à Stanford. Le couple a deux enfants, Sandy et Matthew. Aujourd'hui, Marvin «régnait sur un empire de la tech, qui employait des centaines de milliers de personnes à travers le monde et avait transformé la vie des milliards d’individus devenus ses clients, était un des personnages les plus puissants et les plus respectés non seulement de Californie, mais du monde entier.»
    Autour d'un verre, Ronald tente d'amadouer son ami en lui racontant quelques-uns de ses exploits, lui qui après avoir travaillé pour l'armée s'était retrouvé au sein d'une agence privée de mercenaires. Grand spécialiste du renseignement, il cache soigneusement à son interlocuteur qu'il sort de prison après une opération qui a tourné au fiasco à Madagascar. En revanche, il lui dévoile qu'il a désormais sa propre entreprise et qu'elle pourrait fort bien se mettre au service des géants du numérique. Car si jusqu'à présent les Gafam avaient pu prospérer à l'ombre ou même avec le soutien des États, elles avaient désormais atteint des limites, tant en termes de puissance qu'en termes de limites éthiques. C'est notamment le cas dans le domaine de la biotechnologie, de l' "homme augmenté", la nouvelle marotte de Marvin après le décès d'Edward, son cousin schizophrène, suicidé à 22 ans.
    Ronald lui explique alors que la meilleure façon de contourner un État, c'est d'en créer un. Ou, ce qui sera moins compliqué, de prendre le contrôle d'un État existant. C'est l'objectif qu'il s'était fixé avec un groupe de libertariens.
    Fasciné autant qu'ébahi par le projet, Marvin va donner à son ami les moyens de ses ambitions.
    C'est là que nous retrouvons Flora, engagée par Marvin pour mener à bien l'opération autour de spécialistes en géostratégie, d'un groupe de hackers et de mercenaires triés sur le volet.
    Après avoir soigneusement étudié les cibles possibles, ils ont fini par désigner le sultanat de Brunéi comme la cible idéale.
    C'est sur ce petit confetti au nord de Bornéo qu'un petit groupe de touristes débarque pour les premiers repérages. L'occasion aussi pour le lecteur de découvrir ce coin d'Asie du Sud-Est et la famille qui y règne sans partage depuis des années.
    Alors que s'enclenchent les phases de ce coup d'État préparé avec de la haute technologie plutôt qu'avec des armes et des troupes, on constate avec un certain effroi combien un pays, même riche, peut être fragile.
    Jean-Christophe Rufin est ici au meilleur de sa forme. Il peut s'appuyer sur une solide documentation, mais aussi sur son expérience de diplomate et de médecin humanitaire, sans oublier ses voyages à Brunei. Le tout rend ce roman très vraisemblable. Du coup, derrière cet habile scénario – quasiment le mode d'emploi du coup d'État 2.0 – on peut lire ce roman d'anticipation comme une mise en garde. Attention à l'appétit des grandes entreprises dont le budget dépasse de loin celui de nombreux États, attention aussi aux fake news qui se multiplient avec l'amélioration des technologies et l'utilisation accrue de l'intelligence artificielle. Si l'on n'y prend pas garde, la réalité dépassera bientôt la fiction!
    NB. Tout d'abord, un grand merci pour m'avoir lu jusqu’ici! Sur mon blog vous pourrez, outre cette chronique, découvrir les premières pages du livre. Vous découvrirez aussi mon «Grand Guide de la rentrée littéraire 2024». Enfin, en vous y abonnant, vous serez informé de la parution de toutes mes chroniques.
    https://urlz.fr/qw7R

  • add_box
    Couverture du livre « D'or et de jungle » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Calmann-levy

    Aa67 sur D'or et de jungle de Jean-Christophe Rufin

    Deux points forts, la présentation du sultanat de Brunei et les techniques actuelles de déstabilisation d’un pays.

    Brunei, 500 000 habitants de différentes confessions, est une des plus grosses productions pétrolières, bordée d’un côté par la mer de Chine méridionale et de l’autre par la...
    Voir plus

    Deux points forts, la présentation du sultanat de Brunei et les techniques actuelles de déstabilisation d’un pays.

    Brunei, 500 000 habitants de différentes confessions, est une des plus grosses productions pétrolières, bordée d’un côté par la mer de Chine méridionale et de l’autre par la Malaisie. Le lieu se veut à la fois paisible et charismatique, voire onirique pour nous autres pauvres européens qui ne l’avons pas encore approché. Cela n’est pas le cas de Jean-Christophe Rufin ; il connait précisément ce sultanat ainsi que quelques uns de ses secrets. Il partage avec nous ses connaissances et son érudition. Et j’avoue que lorsque je peux approcher ainsi une nouvelle contrée, j’en suis enchantée. Donc un point fort en faveur de ce roman.

    Avec autant de richesse, on conçoit facilement les velléités qu’un petit Etat tel que Brunei peut générer. Les GAFAM ne peuvent qu’en baver, eux aussi. Il est donc plus que plausible de concevoir que des dirigeants du numérique rêvent de conquérir ce petit coin du globe afin d’y installer une nouvelle Silicon Valley, plus libre que l’originelle. L’auteur s’engouffre dans cette brèche et installe quelques français dans une prise de pouvoir à Brunei. Ce « petit confetti » sur la carte géographique ainsi que la géopolitique de la mer de Chine, sont exposés sans lourdeur mais avec assez de minutie pour comprendre les enjeux des uns et des autres, réfléchir et s’amuser à l’égal des personnages.
    Les rois de la tech californienne choisissent presque à l’aveugle une agence française privée dirigée par un de leur pote d’enfance. Ils mandatent ces « agents secrets » afin qu’ils fomentent un coup d’Etat clefs en main dans le sultanat de Brunei.

    Jean-Christophe Rufin déroule une palette de personnages travaillée à la perfection. Tel un peintre, il les dessine méticuleusement, trait après trait. Il les taille sur mesure. Ils sont à eux seuls déjà l’histoire.
    Une des personnalités phares est Flora, trente deux ans, pleine de peps, adorant l’action et le danger, un physique en or mais qu’elle camoufle sous des vêtements qui sont loin de la mettre en valeur. Côté tempérament, elle a de qui tenir ; Antoine, son grand-père, mort peu après sa naissance, était un célèbre mercenaire.
    L’autre personnage piquant est Ronald Daume, la cinquantaine, baroudeur et embobineur de première. Il arrive toujours à ses fins, quelque soit son interlocuteur ou son objectif.
    Ces deux personnages, comme le grand-père d’ailleurs, avait au fond d’eux « cette ambition de changer l’ordre du monde, de défier des pouvoirs en place, défier des gouvernements, former des guérilleros », qu’on pourrait cependant appeler « des gestes picaresques et poétiques. »
    L’originalité de l’équipe que Ronald va constituer, est pareillement plaisante.
    Autour de ce noyau actif, gravitent des personnalités très, très haut placés du monde du numérique ; elles aussi éclectiques. Ces personnages sont intelligents, indécemment riches mais finalement ni méfiants, ni réalistes.
    Bref, un savant cocktail d’hommes et de femmes laissant augurer qu’il va y avoir du rififi dans les chaumières.

    Le rythme du livre est régulier, pas de dialogues inutiles, on avance dans une intrigue bien menée, une version très contemporaine, à l’image de quelques autres romans comme « Le Parfum d’Adam » en 2011, ou Chenck-Point en 2015. On a le son et surtout les images … un producteur pourrait bien s’approcher de Rufin afin d’en tirer le scénario d’un film. Divertissement assuré.

    On conçoit aisément que l’auteur se soit amusé lors du montage de l’énigme et qu’il se soit fait plaisir à l’écriture de ce roman plus récréatif, plus contemporain ; c’est ce qu’il a dit lors d’une émission littéraire.

    Le parcours professionnel rend Jean-Christophe Rufin légitime lorsqu’il aborde les enjeux de demain. Sa force narrative est une nouvelle fois présente et rend la lecture fluide et captivante. Brunei et ses multiples civilisations m'ont captivée. Par contre, en ce qui me concerne les quelques moments que je qualifierais de clichés ainsi que l’emballement dans les dix dernières pages m’ont un peu déçu de la part de cet auteur dont j’ai admiré pas mal d’ouvrages. Mais ce n’est qu’un petit bémol.

Récemment sur lecteurs.com