Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'Épée de Vérité : dette d'os

Couverture du livre « L'Épée de Vérité : dette d'os » de Terry Goodkind aux éditions Bragelonne
Résumé:

Il y a très longtemps, avant la création de la Frontière, la guerre faisait rage entre D'Hara et les Contrées du Milieu. Dans ce climat inquiétant, une jeune femme se rendit dans la cité d'Aydindril pour obtenir une audience avec le Premier Sorcier. Elle s'appelait Abby et venait lui demander de... Voir plus

Il y a très longtemps, avant la création de la Frontière, la guerre faisait rage entre D'Hara et les Contrées du Milieu. Dans ce climat inquiétant, une jeune femme se rendit dans la cité d'Aydindril pour obtenir une audience avec le Premier Sorcier. Elle s'appelait Abby et venait lui demander de sauver les habitants de son village. Il s'appelait Zeddicus Zu'l Zorander et sa lutte contre la dangereuse magie de Panis Rahl allait prendre un nouveau tournant...
Cette préquelle à L'Epée de Vérité est une édition à tirage limité et comprend une introduction de l'auteur et des illustrations de Keith Parkinson, l'artiste dont les magnifiques peintures ornent les couvertures de toute la série.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Quel plaisir de retrouver Zedd et l’univers des Contrés du milieu après avoir parcouru les quinze tomes du cycle de l’Épée de vérité et en attendant de découvrir, avec impatience, celui des Enfants de d’Hara !

    À savoir, cependant, qu’il ne s’agit pas ici d’un roman complet mais plutôt d’une...
    Voir plus

    Quel plaisir de retrouver Zedd et l’univers des Contrés du milieu après avoir parcouru les quinze tomes du cycle de l’Épée de vérité et en attendant de découvrir, avec impatience, celui des Enfants de d’Hara !

    À savoir, cependant, qu’il ne s’agit pas ici d’un roman complet mais plutôt d’une nouvelle qui fait office de préquelle. Terry Goodking nous ramène au moment de la naissance de la Frontière dont l’édification va peser sur les épaules d’un tout jeune Premier Sorcier : le Filou, Vent de la Mort et futur grand-père de Richard Rahl : Zeddicus Zu’l Zorander.

    J’ai aimé l’importance croissante que prend Anny, un personnage très stéréotypé durant les premières pages mais qui gagne en profondeur en même temps qu’en maturité en prenant conscience de son pouvoir de décision et de ses capacités à gagner une forme de liberté. Ainsi, les thèmes chers à l’auteur sont, à nouveau, sur le devant de la scène.

    Malgré tout, le format de la nouvelle nous laisse sur notre fin et ne ménage que peu de surprises à l’intrigue. Il reste, cependant, agréable de rencontrer des personnages souvent évoqués dans le reste de la saga, notamment une autre Inquisitrice que Kahlan et surtout : la future mère de Richard. Mention spéciale également pour l’édition de Bragelonne augmentée des dessins, au demeurant splendides, réalisés par Keith Parkinson.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.