Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

"Eve Melville, cantique" de Justine Bo : la révolte d'une femme déterminée à préserver la maison de son ancêtre

Propriétaire d'une maison à Brooklyn héritée de son arrière grand-père, esclave enfui à New York, Eve Melville découvre la maison peinte en noir...

"Eve Melville, cantique" de Justine Bo : la révolte d'une femme déterminée à préserver la maison de son ancêtre

Vous êtes de plus en plus nombreux à partager vos lectures sur ce site. Nous mettons donc régulièrement en avant vos avis éclairés sur des romans de jeunes auteurs, de jeunes maisons d'édition ou moins connues.

Cette semaine, c'est au tour de Eva Tu vas t'abîmer les yeux, membre du jury du Prix Orange du Livre, de partager son avis sur le livre Eve Melville, cantique de Justine Bo paru aux éditions Grasset et Fasquelle, faisant partie de la sélection des 20 romans en lice pour le Prix Orange du Livre.

 

L'avis de Eva Tu vas t'abîmer les yeux sur le livre Eve Melville, cantique de Justine Bo (Ed. Grasset et Fasquelle)

"Il y a des romans que nous n’attendons pas et qui pourtant nous touchent. Je ne connaissais Justine Bo que de nom et j’ai lu Ève Melville, Cantique dans le cadre du Prix Orange du Livre. En ce moment je lis, lis, lis de manière intensive, et j’ai besoin d’être touchée, happée, bousculée.

Tout de suite, j’ai été saisie par ce roman, par cette langue travaillée, heurtée, qui prend toute son ampleur quand on la lit à voix haute. Ève Melville est la propriétaire d’une maison à Brooklyn, dont elle a hérité : celle-ci avait été achetée par son arrière-grand-père Solomon, enfant esclave d’une plantation de Savannah en Géorgie, qui, après s’être enfui jusqu’à New York, a connu, à la force du poignet, une ascension assez incroyable pour un homme noir du tournant du XXe siècle.

Le jour où elle s’aperçoit que sa maison a été peinte en noir, Eve s’effondre et frôle la folie. C’est pourtant une femme forte, qui s’est construite sur une histoire familiale douloureuse, envers et contre tout : le rejet de la société, le rejet de sa propre famille, les tourments de l’histoire américaine, les maux de l’époque contemporaine. C’est une femme, noire, homosexuelle qui vit librement et selon ses choix. Mais cette maison peinte en noir, symbole de la gentrification qui remet en cause son appartenance au quartier va la faire sombrer.

J’ai trouvé très fort ce portrait de femme en lutte perpétuelle pour sa liberté et son bonheur, très ancrée dans son époque tout en portant en elle des générations de douleurs. L’écriture est vraiment superbe et inventive, tout comme ce que nous propose Justine Bo dans ce roman original, aux accents métaphoriques et parfois oniriques. Si j’ai regretté que le personnage de Maria ne soit pas plus développé, j’ai vraiment été secouée par ce livre qui m’a sortie de ma zone de confort.

Une très belle découverte."

 

Merci Eva Tu vas t'abîmer les yeux !

 

Pour retrouver d'autres avis sur ce livre, c'est ici : Eve Melville, cantique

 

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Paroles de lecteurs"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires (2)

Où trouver « Eve Melville, cantique » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Challenge des FabLabs Solidaires 2024

La Fondation Orange est engagée dans l’accompagnement des jeunes en insertion. Le thème de cette année : HandiSport...

Récemment sur lecteurs.com