Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

A la découverte du label "Aventuriers d’ailleurs", avec Marc-Antoine Fleuret

Des BD à gagner pour voir le monde autrement !

A la découverte du label "Aventuriers d’ailleurs", avec Marc-Antoine Fleuret

Et si on partait à l’aventure, hors des sentiers battus ?

Si les Aventuriers d’ailleurs est un nouveau « label » de Bamboo Editions, il s’agit en réalité d’un projet un peu plus ancien, porté par Marc-Antoine Fleuret. L’éditeur avait en 2018 lancé sa propre maison « Les Aventuriers de l’étrange », publiant au fil des années des bandes dessinées signées par des auteurs venus du monde entier. Nouveaux horizons, nouveaux regards sur le monde : des choix portés par la passion communicative de Marc-Antoine et son regard toujours exigeant et émerveillé à la fois.

Aujourd’hui, le projet devient donc Aventuriers d’ailleurs et sans rien perdre de sa volonté d’ouverture sur le monde, son intégration à Bamboo devrait lui permettre de rayonner encore davantage. Marc-Antoine Fleuret a eu la gentillesse de nous accorder cet entretien où il raconte son parcours, sa volonté de partager et transmettre… et vous présente même deux titres qui viennent de sortir et que vous pourrez gagner en jouant avec nous au bas de cette page !

 

Entretien avec Marc-Antoine Fleuret pour son label Aventuriers d'ailleurs : « J'essaie d'ouvrir sur d'autres cultures »

- Comment sont nés les Aventuriers d’ailleurs et que représente cette arrivée chez Bamboo Editions ?

A la base, je suis un dessinateur… mais qui dessine mal ! Je me suis fait virer d’un boulot, j’avais des droits au chômage et je me suis dit que c’était le moment de me lancer dans la BD, sauf que je me suis rendu compte que je détestais dessiner 6 heures par jour. Je me heurtais à de nombreux problèmes et j’ai voulu voir comment cela se passait de l’autre côté, alors j’ai fait des stages aux Editions çà et là et aux Editions du Long Bec. Je ne connaissais pas ce milieu et j’ai pu voir que le modèle économique de Çà et là – même si je n’en étais pas le public – était vraiment viable : faire du rachat de droits et avoir une ligne éditoriale extrêmement claire.

J’ai décidé de faire la même chose avec les Aventuriers de l’étrange, mais en partant de ce que j’aime : la BD jeunesse, avec de l’aventure et du merveilleux. Dans un premier temps, cela découlait de contraintes économiques car cela coûtait moins cher de racheter des albums déjà existants à l’étranger. Petit à petit, j’ai réussi à nouer des contacts dans différents pays et ce qui était du rachat de droits est devenu de la création ou de la semi-création. Même quand il y avait du rachat de droits, j’impliquais toujours les auteurs. Un relationnel s’est noué avec eux et j’ai récupéré beaucoup d’albums de cette façon, en étant en lien direct non pas avec les éditeurs, mais avec les auteurs. Et maintenant, quand je fais de la création, c’est à ces auteurs-là que je m’adresse car le côté humain est essentiel. D’ailleurs, c’est aussi pour ça que ça matche avec Bamboo.

Ça a tenu pendant environ 6 ans et 35 titres. Je me suis rendu compte - et c’est ce qui a provoqué le changement de nom - que même si au début il s’agissait d’aventure et de merveilleux, j’ai fait quelques albums qui prenaient la tangente par rapport à cette ligne initiale. Certains auteurs, avec qui j’avais démarré, ont fait des BD qui n’étaient plus dans cette ligne-là. Je me suis dit : « J’aime ces auteurs et leur travail donc je m’autorise un écart ».Mais en discutant avec Olivier Sulpice de Bamboo, on s’est simplement dit qu’en remplaçant « Les Aventuriers de l’étrange » par « Les Aventuriers d’ailleurs », on serait davantage en ligne avec cette ouverture sur l’extérieur.

 

- Justement, comment résumeriez-vous les ingrédients qu’on retrouve dans vos BD ?

Cela s’est fait petit à petit, mais souvent je vais vers des auteurs qui font tout : scénario, dessins, couleurs... Dans toutes ces histoires, en grattant un peu le vernis, il y a toujours des questions universelles qui sont posées : l’héritage du passé, trouver sa place dans la société… Ces thématiques, traitées par des sensibilités et des cultures différentes, possèdent un charme et représentent un pas de côté que j’adore. Maintenant, je cherche uniquement cela. Si je voulais, je pourrais ne travailler qu’avec des auteurs espagnols, tant mon réseau est important là-bas mais je m’y refuse et je vais vers des Tchèques ou des Slovaques, justement pour essayer de trouver ces sensibilités différentes.

Mes parents étaient instituteurs et cela a peut-être déteint car c’est très important pour moi de trouver des albums qui s’adressent aussi à la jeunesse. A l’arrivée, je dirais que ce sont des albums adultes qui s’adressent à tout le monde. C’est extrêmement important à mes yeux de proposer plusieurs niveaux de lecture, en fonction de l’âge ou de l’expérience des lecteurs, mais aussi de faire en sorte qu’une même BD puisse être un vecteur de communication entre parents, grands-parents et enfants.

Je n’invente rien en disant que la lecture, c’est le voyage et l’ouverture sur le monde, mais en travaillant avec des auteurs étrangers, c’est exactement ce que l’on obtient. Alors, je prends ce principe au pied de la lettre et j’essaie d’ouvrir sur d’autres cultures. C’est sans doute aussi pour cette raison que ça fonctionne aussi bien avec les auteurs : je leur dis de suivre cette ligne et d’y mettre d’eux-mêmes.

 

- Comment faites-vous pour choisir les titres que vous publiez ?

C’est une question qu’on me pose souvent, et je suis toujours embêté car il y a une grosse part de hasard et de feeling. Comme je vous le disais, je ne viens pas du monde de l’édition, mais en bon élève, j’ai lu plein d’études sur la BD pour savoir ce qui était vecteur de ventes. Plus j’approfondissais le sujet, plus il y avait de choses à prendre en compte et à un moment donné, ça m’a vraiment gonflé : s’il y avait une formule magique, tout le monde la connaîtrait !

Donc j’ai balayé tout ça et je me suis juste concentré sur l’attrait pour un auteur et maintenant, honnêtement, je fais les livres pour moi. Je pense avoir une sensibilité plutôt visuelle et à partir du moment où le visuel me plaît, les couleurs aussi, et le découpage fonctionne, ça part très bien. Le visuel est presque tout le temps l’élément déclencheur.

Là, par exemple, je commence une collaboration avec un auteur écossais que je ne connaissais pas du tout. Je suis tombé par hasard sur son travail, et après, j’ai acheté tout ce qu’il avait publié dans sa langue – il n’a pas été publié en France. J’ai vu qu’il y avait une cohérence dans son travail, c’est souvent le cas des auteurs qui font tout. Je ne choisis pas beaucoup d’auteurs mais dès que j’en fais rentrer un dans mon « écurie », c’est parce qu’il a des choses à dire et que potentiellement on publiera un album par an ensemble.

 

Couverture du livre « Toubab » de Nuria Tamarit aux éditions Aventuriers D'ailleurs 

 

- Deux de vos titres sont à gagner, pouvez-vous en dire quelques mots ? Commençons par Toubab : que pouvez-vous dire de cette BD et de son autrice, Nuria Tamarit ?

C’est un album un peu particulier. Il est sorti une première fois avec moi en 2020, et c’est le premier qui ait fait un écart sur ma ligne éditoriale. C’est un voyage initiatique : le parcours d’une jeune fille qui raconte ce qu’elle a vécu quand elle a découvert le Sénégal et comment tout cela l’a changée. Il n’y a pas d’action et c’est extrêmement contemplatif. Cet album est devenu emblématique car c’est le plus clair dans l’ouverture d’esprit sur le monde. C’est une autofiction mais Nuria ne porte jamais de jugements, elle explique comment ce voyage l’interroge sur l’essentiel, elle qui est une jeune femme européenne ultra-connectée. C’est un album qui est très bienveillant sur la découverte de l’inconnu. Il y a quelque chose que j’adore chez elle, et c’est ce dont je vous parlais avant : dans le fond, elle aborde toujours le même sujet. Il s’agit de découvrir un nouveau monde et d’en appréhender les codes pour bien vivre et bien s’assumer.

La version française est la seule à être différente des autres pays car il y avait des choses qui me gênaient dans la version espagnole, notamment avec des pages blanches placées aléatoirement. Il y en avait 6 et pour la version française, j’ai demandé à Nuria de dessiner 6 pages en plus pour combler ces blancs. Ça c’était pour la version de 2020. Avec Bamboo, on est allé encore plus loin : le format est plus grand, mais il y a en plus 20 pages d’interview agrémentées de croquis et photos faits là-bas. Je trouve que ce qu’elle raconte va de pair avec le voyage qu’on a suivi à travers cette BD. C’est une jeune femme moderne, qui se révolte sans matraquer quoi que ce soit et c’est frais, ça fait du bien !

 

Couverture du livre « Les observations animalières de Rudyard Kipling » de Pedro Rodriguez aux éditions Aventuriers D'ailleurs

- L’autre BD, ce sont Les Observations animalières de Rudyard Kipling, un titre plus léger n’est-ce pas ? Mais toujours avec cette idée de dépaysement…

Ce que je trouve formidable, c’est qu’on a là quatre scénaristes américains qui adaptent un écrivain anglais né en Inde, avec un dessinateur espagnol, pour une maison d’édition française : c’est la culture à travers les frontières !

J’avais remarqué cet album il y a longtemps mais n’avais pas pu le faire pour des raisons économiques Il faut savoir que Pedro Rodriguez est le premier auteur avec lequel j’ai travaillé. Il sait tout faire mais souvent – car il n’a pas confiance en lui – il délègue le scénario. Il choisit toujours des projets en rapport avec la littérature donc il y a une grande cohérence dans ce qu’il fait et il y a dans tous ses livres un côté malicieux ou merveilleux, même quand il s’agit d’épouvante. Et comme je le connais, quand je vois les cases de Pedro Rodriguez, j’ai l’impression de le voir, lui. C’est encore le cas ici et ça me touche. Je pense que les auteurs sentent ça : je travaille avec eux parce que je les aime, tout simplement.

Dans les textes originaux de Rudyard Kipling des Histoires comme ça, parce qu’elles ont été écrites en 1902, tous les animaux principaux sont des garçons. Pour la traduction française, et après en avoir parlé avec Pedro, j’ai pris le parti que le petit éléphant devienne une fille, pour contrebalancer. Il a aussi fait une nouvelle couverture uniquement pour la France. A la base, j’ai un accord avec l’éditeur américain donc je pourrais faire exactement ce que je veux, mais pour moi c’est très important de discuter avec les auteurs pour qu’ils soient contents des livres.  Il y a une confiance réciproque.

J’ai une anecdote, qui remonte à mes débuts. J’avais commencé à travailler avec un auteur danois, Rune Ryberg, et comme je voulais que tout soit bien cadré, j’avais pris des contrats-types. Dedans, il y avait un contrat d’exclusivité : il devait me proposer tous ses prochains titres en premier. Rune Ryberg m’a dit : « ça, on ne peut pas le dégager ? » parce que c’était un peu restrictif. Je me suis rendu compte qu’il avait totalement raison, il faut que l’auteur soit content de travailler avec moi parce que la collaboration se passe bien… et c’est pareil de mon côté. Il ne faut pas que ce soit parce qu’on est tenu par un contrat. C’est un peu comme dans une relation amoureuse : il faut que je donne le maximum pour qu’il ait envie de continuer avec moi, et aucun contrat ne fera mieux qu’une relation de confiance.

 

- Que peut-on souhaiter aux Aventuriers d’ailleurs, pour 2024 et au-delà ?

De continuer ! Et que les livres aient beaucoup plus de visibilité qu’auparavant. Je travaille rarement avec des novices et même si ces auteurs ne sont pas connus en France, ils le sont dans leur pays. Donc ce qui me faisait de la peine, pendant mes 6 premières années, c’était de ne pas réussir à faire que les livres se vendent mieux ici. Cela ne me semblait pas juste par rapport au talent que je trouve à ces auteurs. Maintenant, il y aura davantage de possibilités et je sais que, par le passé, certains auteurs ont fait des titres chez d’autres éditeurs parce que je n’avais pas les reins assez solides. Je ne leur en veux pas car je me mets à leur place : il faut qu’ils gagnent leur vie !

Maintenant, j’ai l’impression que les choses sont un peu inversées. Avec la puissance de Bamboo, ces grands projets que les auteurs ne pouvaient pas faire avec moi, ça devient possible. Evidemment, il y a une dimension économique mais ce qui a été clair dès le début, c’est que je garderais cette liberté de choix…

Propos recueillis par Nicolas Zwirn

 

On aime, on vous fait gagner Toubab ou Les Observations animalières de Rudyard Kipling

Tentez votre chance pour remporter des exemplaires de l’une de ces deux BD, en partenariat avec les Editions Bamboo.

Pour participer, dites-nous en commentaire lequel de ces 2 albums vous tente et ce qui dans cette interview vous a donné envie de découvrir les Aventuriers d’ailleurs !

N’oubliez pas que pour participer et poster votre commentaire, vous devez être connecté avec votre profil, et l'avoir complété avec au moins vos 10 livres préférés et quelques avis sur vos lectures. Attention, pensez à vérifier que vos coordonnées (nom, prénom, adresse) sont bien inscrites dans votre profil.

Vous avez jusqu'au 26 février 2024.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Interviews"

Commentaires (52)

  • titine_bouquine le 22/02/2024 à 12h41

    Bonjour,

    J'aimerai découvrir cette BD qui peut-être répondra à toutes les questions que l'on se pose quand on est enfant sur les animaux.
    Mais surtout pour découvrir cette première publication originale des Aventuriers d' l'Ailleurs.
    Merci pour ce concours.

    thumb_up J'aime
  • Alonzo le 22/02/2024 à 02h23

    Bonjour.
    S'il vous plait, je souhaite participer.
    Merci.


    je suis très attirée par "Toubab" car j'ai envie de découvrir le Sénégal à travers les yeux de cette jeune fille européenne qui s'ouvre à une autre culture

    thumb_up J'aime
  • Frisca le 21/02/2024 à 12h26

    bonjour,
    J'ai très envie de découvrir le nouveau label "Aventuriers d’ailleurs" de Marc-Antoine Fleuretles et notamment la BD " Les Observations animalières" de Rudyard Kipling car dans son interview on sent bien la passion qu'il a des histoires adaptées à la jeunesse. De plus la 1ière page de couverture est magnifiquement illustrée.
    Bonne journée à tous.

    thumb_up J'aime
  • sophie masteau le 19/02/2024 à 09h01

    Les éditions Bamboo je connais, plutôt pour les enfants avec des séries bien implantées dans les bacs des bibliothèques de collèges (les sisters, les profs, rugbymen...) Mais cette nouvelle collection "les aventuriers d'ailleurs" a l'air de s'adresser plutôt aux adultes avec une ligne éditoriale "d'ouverture vers l'extérieur". J'ai très envie de la découvrir. La BD "Toubab" me semble particulièrement intéressante pour son ouverture sur l'Afrique car c'est une toubab, c'est à dire une européenne qui raconte son expérience de la découverte du Sénégal. Je croise les doigts !

    thumb_up J'aime
  • Luce C le 19/02/2024 à 01h42

    J'aimerais découvrir "Toubab". (Professeure de français (langue étrangère), j'ai cette année une élève sénégalaise !)
    J'ai aimé l'authenticité de Marc Antoine Fleuret qui transparaît dans cette interview. Je partage ses envies de "regards d'ailleurs", et de voix s'adressant à tous les âges...

    thumb_up J'aime
  • Brigitte Bogni le 18/02/2024 à 16h55

    trop envie de la BD de kippling

    thumb_up J'aime
  • LOLOFRITE le 17/02/2024 à 22h59

    Wahoo trop bien hâte de découvrir touba b et le Sénégal ce pays que j admire
    Et j adore buller

    thumb_up J'aime
  • dominique petrone le 17/02/2024 à 12h08

    Bonjour j'aimerais découvrir Toubab car la découverte d'autres univers m'inspire, merci pour ce concours

    thumb_up J'aime
  • Christel Espié le 17/02/2024 à 09h57

    J'ai très envie de découvrir la BD Toubab pour avoir été cette Toubab au Sénégal et croiser mes souvenirs avec ceux de cette jeune femme. L'éditeur montre beaucoup d'engagement et de respect envers ses auteurs et ça aussi ça me plaît. Je lui souhaite de pouvoir réussir ses rêves au sein de cette nouvelle maison d'édition.

    thumb_up J'aime
  • danielle Cubertafon le 16/02/2024 à 23h39

    Une belle découverte de cette BD

    thumb_up J'aime
  • Bluesearock le 16/02/2024 à 21h37

    J'ai vraiment envie de découvrir Les observations animalières, une BD prometteuse.

    thumb_up J'aime
  • yaouancq le 16/02/2024 à 18h27

    J'ai très envie de découvrir "Les Observations animalières de Rudyard Kipling", car j'adore les animaux, et que j'aimerais découvrir cette adaptation en BD.

    thumb_up J'aime
  • Pilly le 16/02/2024 à 17h45

    J'ai très envie de découvrir "Les Observations animalières de Rudyard Kipling", car j'adore les animaux, et que j'aimerais découvrir cette adaptation en BD.

    thumb_up J'aime
  • Adrielle le 15/02/2024 à 19h20

    Bonjour. Merci pour cette très belle offre.
    Le cheminement de Marc-Antoine Fleuret, sa ligne directrice et le choix d’une ligne éditoriale ouverte sur d’autres cultures sont intéressants. Merci de nous le faire découvrir
    Les deux ouvrages ont l’air passionnants et le choix est cornélien.
    J'opte malgré tout pour "Toubab" car la découverte du Sénégal, que je ne connais pas, via une jeune européenne qui semble ouverte à d'autres cultures, totalement différentes, via le dessin et diverses illustrations graphiques et photographiques donne envie. J'aimerais vraiment découvrir cet ouvrage.

    thumb_up J'aime
  • MALF le 13/02/2024 à 21h35

    Je tente ma chance avec Toubab de Nuria Tamarit "un album qui est très bienveillant sur la découverte de l’inconnu". J'adore !

    thumb_up J'aime
  • Domi Mots le 13/02/2024 à 17h01

    J’adore le cheminement de Marc-Antoine Fleuret, sa sincérité et le choix d’une ligne éditoriale précise et résolument ouverte sur d’autres cultures.
    J’aime aussi la possibilité de lire et partager une même lecture avec mes petits-enfants.

    Les deux ouvrages ont l’air passionnants : le premier, sans doute plus réfléchi, mais le second est multi-culturel, et cela me va bien aussi.
    Donc, pour une fois, je ne choisis pas et vous laisse choisir… :-) :-)

    Merci pour la découverte de ce label !

    thumb_up J'aime
  • Christine M le 13/02/2024 à 00h54

    Bonsoir

    Merci pour ce concours et je tente ma chance sans hésitation pour " Les Observations animalières de Rudyard Kipling"
    J'ai travaillé certains textes "Histoires comme ça" notamment Tatou Tatou, avec mes élèves et j'aimerais leur montrer ce que l'on peut faire d'autres avec un même texte.

    Je croise les doigts !

    thumb_up J'aime
  • Linstantbd le 12/02/2024 à 21h49

    Les Observations animalières de Rudyard Kipling pour admirer le travail de Pedro Rodriguez !

    thumb_up J'aime
  • parcequecmoi le 12/02/2024 à 15h13

    Bonjour. Après avec lu ce bel article explicatif, je choisirai le livre "les observations animalières" de Rudyard Kipling, pour son originalité et le fait que 'il y a eu un parti pris de changer le "sexe" du petit éléphant en femelle, et de l'avoir mis en couverture de l'album, alors qu'à l'origine tous les animaux étaient des garçons ! Et puis j'aime beaucoup Rudyard Kipling, alors une adaptation en BD .....Merci pour le concours

    thumb_up J'aime
  • Mathilde81 le 12/02/2024 à 15h01

    Les Observations animalières" de Rudyard Kipling - cette BD basée sur les animaux m'attire particulièrement .........

    thumb_up J'aime
  • VH le 12/02/2024 à 12h39

    Bonjour,

    Merci pour cette opportunité de découvrir le Sénégal sous la forme que j'adore à savoir la BD que je pourrai faire découvrir à d'autres membres de ma petite famille :)

    Je participe ainsi pour TOUBAB et croise les doigts !

    (Ps j'ai bien aimé dans le même style AYA de YOUPOGON)

    thumb_up J'aime
  • Natach34 le 12/02/2024 à 09h09

    Merci beaucoup pour ce joli concours, je tente ma chance pour Les Observations animalières de Rudyard Kipling - ce qui m'a donné envie dans l'interview c'est la mise en dessin des écrits de Kipling ça me rend très curieuse

    thumb_up J'aime
  • Cazoocazoo le 12/02/2024 à 07h18

    Bonjour,
    La simple évocation de Kipling suffit à me faire pencher vers cette deuxième BD.
    L'aventure comme à la fin du XIXe et début du XXe siècle, un brin datée et décalée par ce dessin humoristique, j'adore !

    thumb_up J'aime
  • Jean François Alcazar le 11/02/2024 à 19h35

    Bonjour, merci de me permettre de participer grand amateur de BD pour les observations animalières.

    thumb_up J'aime
  • Nadge_YouCanRead le 11/02/2024 à 18h54

    Bonsoir, TOUBAB me tente énormément, les couleurs... l'occasion de découvrir le Sénégal au travers de ce voyage un peu particulier.

    thumb_up J'aime
  • Maplume le 11/02/2024 à 15h36

    Très envie de partir à l'aventure au Sénégal avec le roman graphique Toubab de Nuria Tamarit. Merci à Marc- Antoine Fleuret pour son label Aventuriers d'ailleurs et son concept.

    thumb_up J'aime
  • danielle Cubertafon le 10/02/2024 à 21h53

    Original ,une decouverte intéressante de BD

    thumb_up J'aime
  • Eléinir le 10/02/2024 à 21h33

    Les 2 BD sont aussi tentantes l'une que l'autre, le choix est difficile… Bon je me décide pour "Les Observations animalières" de Rudyard Kipling, je pourrais toujours acheter Toubab ;)

    thumb_up J'aime
  • MLC le 10/02/2024 à 19h25

    Je tente volontiers pour Toubab, le Sénégal étant depuis longtemps sur ma liste des voyages rêvés!

    thumb_up J'aime
  • Ghislaine Degache le 10/02/2024 à 10h16

    Je tente ma chance avec " Les Observations animalières" de Rudyard Kipling, pour cette idée de dépaysement et bien sûr pour cette idée de partir à l’aventure, hors des sentiers battus et découvrir ainsi ce nouveau label : les Aventuriers d’ailleurs !

    thumb_up J'aime
  • Isa Pouteau le 10/02/2024 à 10h11

    Bonjour J'ai beaucoup lu enfant des Histoires comme ça de Rudyard Kipling et j'ai très envie de découvrir Les observations animalières.
    Merci pour ce concours.

    thumb_up J'aime
  • ChantalChantaki le 09/02/2024 à 23h48

    Bonsoir, je suis très tentée par la découverte de l’album Toubab, qui semble très propice au voyage culturel. Ce qui me donne envie de découvrir ce nouveau label après lecture de cet interview est la volonté de l’éditeur de faire connaître en France des auteurs étrangers et les rapports de confiance qu’il entretient avec eux. Merci pour cette opportunité.

    thumb_up J'aime
  • Mako le 09/02/2024 à 22h13

    Je connaissais déjà la collection précédente et j'aimais beaucoup le travail effectué.
    Je suis vraiment curieuse de découvrir ces oeuvres sous une nouvelle forme !
    Je joue pour Les Observations animalières.

    thumb_up J'aime
  • patricia hereil le 09/02/2024 à 22h04

    Bonsoir je tente ma chance pour les observations animalières.

    thumb_up J'aime
  • LOLOFRITE le 09/02/2024 à 21h25

    Toubib me plaît j ai hâte de le lire je croise les doigts

    thumb_up J'aime
  • JOUANNEAU le 09/02/2024 à 21h25

    Je souhaite découvrir "Toubab" de Nuria Tamarit. Ce qui m'a plu dans l'entretien et qui me donne l'envie de lire cette BD, est voyager à travers ce personnage

    thumb_up J'aime
  • armelle leroy le 09/02/2024 à 21h11

    Je serai tenter par TOUBAB ...
    Ouverture sur une autre culture , forcement enrichissant .
    .

    thumb_up J'aime
  • Mizdema le 09/02/2024 à 20h18

    Toubab pour moi
    Les observations animalières pour l' école !
    "Mes parents étaient instituteurs et cela a peut-être déteint car c’est très important pour moi de trouver des albums qui s’adressent aussi à la jeunesse. A l’arrivée, je dirais que ce sont des albums adultes qui s’adressent à tout le monde. C’est extrêmement important à mes yeux de proposer plusieurs niveaux de lecture, en fonction de l’âge ou de l’expérience des lecteurs, mais aussi de faire en sorte qu’une même BD puisse être un vecteur de communication entre parents, grands-parents et enfants."

    thumb_up J'aime
  • hélène zinberg le 09/02/2024 à 20h16

    J'aimerai beaucoup découvrir cette bande dessinée qui a l'air très drôle ainsi que le Sénégal ou elle se déroule

    thumb_up J'aime
  • Corinne Verry le 09/02/2024 à 19h26

    "Les Observations animalières" m'attirent d'emblée ! Fille de vétérinaire, et amoureuse de BD, comment résister, de plus avec ce magnifique dessin, l'atmosphère irrésistible de Rudyard Kiipling (mon chat tout noir s'appelle Bagheera en son hommage...) et l'humour en prime ?

    thumb_up J'aime
  • Nono4321 le 09/02/2024 à 19h02

    J'aimerais beaucoup découvrir "Toubab" et éventuellement le faire découvrir à mes élèves. Je pense qu'il aurait tout à fait sa place dans notre programme. Le mélange aventures-découverte d'autres cultures est un thème qui m'est cher. Et, cerise sur le gâteau, j'aime beaucoup les BD de chez Bamboo.

    thumb_up J'aime
  • LivréeAElleMême le 09/02/2024 à 12h39

    Je souhaite découvrir "Toubab" de Nuria Tamarit. Ce qui m'a plu dans l'entretien et qui me donne l'envie de lire cette BD, est voyager à travers ce personnage et comment elle va s'ouvrir, s'adapter et aimer cette nouvelle culture.

    thumb_up J'aime
  • Mariecol le 09/02/2024 à 09h22

    Bonjour,
    J’aimerais découvrir toubab,
    J’aime le projet que ça représente et la façon dont la personne a réalisé sa reconversion professionnelle

    thumb_up J'aime
  • Johanna Karniewicz le 08/02/2024 à 21h45

    Merci pour ce concours ! Un nouveau label hyper intéressant

    thumb_up J'aime
  • ELO81 le 08/02/2024 à 21h10

    J'aimerais beaucoup découvrir "Toubab"... Cette ouverture sur un monde d'ailleurs m'attire !
    J'aime le fait que les publications soient choisies "au hasard et au feeling", la promesse de belles découvertes !

    thumb_up J'aime
  • ziggy le 08/02/2024 à 19h39

    Bonjour à toutes et à tous,
    Merci pour ce nouveau jeu/concours.
    Je m'inscris pour tenter ici de remporter : " Les Observations animalières" de Rudyard Kipling,
    J'aime l'idée de Marc-Antoine Fleuret de piocher dans la production étrangère d'albums afin de nous les faire connaître.
    Pour ma part, je suis plutôt intéressée par l'adaptation en BD du texte de Kipling quelque peu remagné par rapport à l'original.
    Bonne chance à toutes et à tous et belles lectures.

    thumb_up J'aime
  • Laurelyn13 le 08/02/2024 à 18h42

    Bonjour, la BD TOUBAB envie de découvrir ce voyage initiatique, se confronter à un nouveau monde. Merci

    thumb_up J'aime
  • Souris78 le 08/02/2024 à 07h27

    Bonjour, Je souhaiterais remporter : "Toubab" car j'ai découvert l'été dernier le Sénégal avec ma fille, on a adoré, je souhaiterais voir comme le pays est dépeint ds sa BD :)

    Ma fille Juliette aimerait gagner :
    "Les Observations animalières" de Rudyard Kipling, c est un auteur qu'elle ne connait que de nom et elle adore les animaux !!

    thumb_up J'aime
  • Calimero29 le 07/02/2024 à 23h00

    Bonsoir, je suis très attirée par "Toubab" car j'ai envie de découvrir le Sénégal à travers les yeux de cette jeune fille européenne qui s'ouvre à une autre culture, totalement différente, et parce que le graphisme de la couverture me plaît beaucoup et me donne envie d'aller voir à l'intérieur.

    thumb_up J'aime
  • Kryan le 07/02/2024 à 21h36

    La BD "les observations animalières", me paraît drôle, originale et j'aimerais beaucoup la découvrir !

    thumb_up J'aime
  • Kryan le 07/02/2024 à 21h34

    Je souhaite donc à ces aventuriers de continuer effectivement !
    Ils ont l'air passionnés !

    thumb_up J'aime
  • Kryan le 07/02/2024 à 21h33

    Bonsoir, merci beaucoup pour la découverte de ce nouveau label !

    thumb_up J'aime
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Toubab » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Challenge des FabLabs Solidaires 2024

La Fondation Orange est engagée dans l’accompagnement des jeunes en insertion. Le thème de cette année : HandiSport...