Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Des lendemains qui chantent

Couverture du livre « Des lendemains qui chantent » de Alexia Stresi aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782080413277
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Paris, 1935 Lors de la première du Rigoletto de Verdi à l'Opéra-Comique, un jeune ténor défraie la chronique en volant la vedette au rôle-titre. Le nom de ce prodige ? Elio Leone. Né en Italie à l'orée de la Première Guerre mondiale, orphelin parmi tant d'autres, rien ne le prédestinait à... Voir plus

Paris, 1935 Lors de la première du Rigoletto de Verdi à l'Opéra-Comique, un jeune ténor défraie la chronique en volant la vedette au rôle-titre. Le nom de ce prodige ? Elio Leone. Né en Italie à l'orée de la Première Guerre mondiale, orphelin parmi tant d'autres, rien ne le prédestinait à enflflammer un jour le Tout-Paris. Rien ? Si, sa voix. Une voix en or, comme il en existe peut-être trois ou quatre par siècle. Cette histoire serait très belle, mais un peu trop simple. L'homme a des failles. D'ailleurs, est-ce vraiment de succès qu'il rêvait ? En mettant en scène avec une générosité folle et une grande puissance romanesque d'inoubliables personnages, Alexia Stresi nous raconte que ce sont les rencontres et la manière dont on les honore qui font que nos lendemains chantent et qu'on sauve sa vie.

Donner votre avis

Articles (4)

Avis (38)

  • Une lecture brillante, le portrait d'un homme qui tente d'expliquer l'inexplicable, nous sommes emporter dans un univers musicale de l'Opéra-Comique à Paris en 1935 pour la première du Rigoletto de Verdi.
    Ce roman est passionnant, destin, manipulation, on retrouve de l'émotion, des prémices à...
    Voir plus

    Une lecture brillante, le portrait d'un homme qui tente d'expliquer l'inexplicable, nous sommes emporter dans un univers musicale de l'Opéra-Comique à Paris en 1935 pour la première du Rigoletto de Verdi.
    Ce roman est passionnant, destin, manipulation, on retrouve de l'émotion, des prémices à la seconde guerre mondial, des drames lorsque le monde bascule alors que tout était prêt pour une vie heureuse.

    "Une salle de spectacle, c’est une grande salle à manger. Tout le monde amène ses problèmes à table. Nuit de Cristal, Anschluss, accords de Munich, c’est peu dire qu’ils sont de taille en ce moment. Prenez cinq personnes au hasard, enfermez-les ensemble et prononcez le mot "Allemagne", vous verrez le résultat. "

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Emilio m'a fait voyager dans le monde de l'opéra et de l'harmonie de la musique avec une poèsie sublime!

    Emilio m'a fait voyager dans le monde de l'opéra et de l'harmonie de la musique avec une poèsie sublime!

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Ce roman, que je ne résumerai pas, car cela a déjà été fait et bien fait sur ce site, nous donne à suivre la vie d'Elio, un ténor à la voix d'or, de sa naissance à sa mort, à 65 ans.
    La musique est un personnage à part entière, l'amie exigeante de toujours, grâce à laquelle il retrouvera, plus...
    Voir plus

    Ce roman, que je ne résumerai pas, car cela a déjà été fait et bien fait sur ce site, nous donne à suivre la vie d'Elio, un ténor à la voix d'or, de sa naissance à sa mort, à 65 ans.
    La musique est un personnage à part entière, l'amie exigeante de toujours, grâce à laquelle il retrouvera, plus ou moins vite, la sérénité après chaque coup du destin. C'est elle, aussi, qui lui offrira ses plus belles rencontres. C'est elle qui unit ceux qui l'écoute dans une sorte de communion spirituelle. Hommage appuyé à Verdi dont je ne connaissais pas la vie et peu l'oeuvre n'étant pas amatrice d'opéras.
    Ce roman est une ode à la transmission qui donne ses fondements à l'homme, qui transmettra à son tour, pour rendre un peu ce qui lui a été donné. Ode également à l'amitié, à l'humilité.
    Des moments d'émotion, en particulier à la fin du roman; mais trop de longueurs, d'explications sur la meilleure façon de chanter un opéra, des aventures assez invraisemblables comme celle de la rencontre avec le sorcier haïtien. Je n'ai pas été enthousiasmée par ce roman que j'ai lu dans l'optique de la rencontre avec l'auteure la semaine prochaine; je suis impatiente de l'écouter parler de ce livre et peut-être le ressentirai-je différemment....

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • La vie romanesque d’un jeune ténor italien, abandonné à la naissance.
    Une puissance d’écriture où la virtuosité des mots se mêle à celle de la musique de Verdi. Une histoire incroyable, dans laquelle on a plaisir à entrer, une vie consacrée à l’amour du chant.
    Ce roman s’adresse à tous, même...
    Voir plus

    La vie romanesque d’un jeune ténor italien, abandonné à la naissance.
    Une puissance d’écriture où la virtuosité des mots se mêle à celle de la musique de Verdi. Une histoire incroyable, dans laquelle on a plaisir à entrer, une vie consacrée à l’amour du chant.
    Ce roman s’adresse à tous, même si vous ne connaissez rien à l’opéra, ni au chant. Vous aurez plaisir à côtoyer les personnages de ce roman, à voyager dans ces décors citadins, italiens, parisiens et exotiques.
    La vie de Elio Leone est construite sur des rencontres qui l’ont façonné ; doté d’une voix unique qui tour à tour est un atout ou un handicap, il va faire son apprentissage de la vie. Il va se demander, sa vie durant, ce qu’il attend vraiment de la musique et du chant : le succès ou l’envie de partager.
    Je me suis fortement attachée à ce personnage et aussi à ses amis, j’ai admiré la pugnacité de ce personnage, j’ai été émue par ses peines.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • L'épopée fantastique d'un chanteur lyrique hors du commun

    1935, Paris, le jeune Elio Leone étonne le public entier d'une salle d'opéra. Une légende est née, grâce aux bons soins de Mademoiselle Renoult, sa professeure de rôles. La meilleure. On revient sur sa naissance, son enfance, ses...
    Voir plus

    L'épopée fantastique d'un chanteur lyrique hors du commun

    1935, Paris, le jeune Elio Leone étonne le public entier d'une salle d'opéra. Une légende est née, grâce aux bons soins de Mademoiselle Renoult, sa professeure de rôles. La meilleure. On revient sur sa naissance, son enfance, ses débuts difficiles à Paris. Puis, on suit Elio dans la suite de son incroyable destin...

    Voici le roman qui m'a accompagnée toute la semaine et peut-être était-ce là mon erreur. Choisir un roman de cet acabit pour des vacances en famille avec cinq enfants et peu de temps pour lire n'était pas des plus judicieux. Car j'ai fini par un peu me lasser...

    Ce roman est dense, d'une écriture que je qualifierais d'exigente car très imagée, oralisée et l'on passe sans cesse des pensées d'un personnage à celles d'un autre.

    Certains épisodes de la vie d'Elio m'ont passionnée, d'autres m'ont un peu ennuyée et je les ai trouvés trop évidents. J'aurais aimé être un peu plus surprise !

    J'ai beaucoup aimé toutes les parties concernant la carrière d'Elio, son culot, sa modestie et les sacrifices que demande une carrière de ténor.

    Ce roman est pour vous : si vous aimez suivre un personnage de son enfance à sa vie d'adulte, si vous êtes adeptes des plumes originales et que vous avez du temps pour vraiment vous plonger tête la première dans ce récit !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Un titre qui peut paraître feel-good, sans le prêt de ma maman, je n’aurai jamais ouvert ce roman.

    J’ai aimé suivre la vie d’Elio Leone, depuis sa naissance jusqu’à son décès ; sa vie d’enfant sicilien abandonné qui a pour lui une voix magnifique qu’il va travailler ; sa fuite à Paris ; ses...
    Voir plus

    Un titre qui peut paraître feel-good, sans le prêt de ma maman, je n’aurai jamais ouvert ce roman.

    J’ai aimé suivre la vie d’Elio Leone, depuis sa naissance jusqu’à son décès ; sa vie d’enfant sicilien abandonné qui a pour lui une voix magnifique qu’il va travailler ; sa fuite à Paris ; ses plus grands rôles…

    J’ai aimé qu’enfant, il cache des cailloux dans ses poches et qu’il les appelle ses copains.

    J’ai aimé sa rencontre avec Mademoiselle qui lui apprend les histoires des opéras et à trouver en lui sa façon de chanter.

    J’ai eu un peu de mal avec le style presque parlé de l’auteure : Oui, si. Non. Mais ce style donne un rythme entrainant au récit, rythme que j’ai apprécié.

    J’ai aimé les suspens : Elio reviendra-t-il de captivité ? que va-t-il se passer en Ayiti ?

    J’ai beaucoup aimé la façon dont l’autrice décrivait la dépression d’Elio, sa rencontre avec Clairvius (au nom prédestiné).

    J’ai aimé le mot derespecter inventé par Elio qui décrit bien certaines attitudes. Mais je n’ai pas compris cette histoire de farine.

    Et puis surtout, j’ai aimé que ce roman me parle de Verdi : ses opéras bien sûr, mais aussi son côté politique, et sa dernière œuvre qui m’a émue.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la maquette de la Scala que Mademoiselle expose dans son salon où elle fait répéter Elio.

    https://alexmotamots.fr/des-lendemains-qui-chantent-alexia-stresi/

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Un très beau roman mêlant histoire, musique, passion, rencontre.
    J’ai adoré la plume de l’autrice - l’histoire est assez dense mais je trouve que le livre se lit facilement.
    On voyage à travers le temps, à travers les pays.
    Élio est un personnage sensible avec un début de vie assez...
    Voir plus

    Un très beau roman mêlant histoire, musique, passion, rencontre.
    J’ai adoré la plume de l’autrice - l’histoire est assez dense mais je trouve que le livre se lit facilement.
    On voyage à travers le temps, à travers les pays.
    Élio est un personnage sensible avec un début de vie assez tragique.
    Ce livre est comme un conte - tres beau

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • J'ai commencé ma lecture un matin.
    Je ne sais pas comment dire… C'est merveilleux !
    Tout ce que j'aime. La musique, la gentillesse, l'amour au sens très large du mot… J'ai eu quelques montées de larmes. En rentrant de mon travail le soir même, j'ai loupé ma station !
    Rentré chez moi, je...
    Voir plus

    J'ai commencé ma lecture un matin.
    Je ne sais pas comment dire… C'est merveilleux !
    Tout ce que j'aime. La musique, la gentillesse, l'amour au sens très large du mot… J'ai eu quelques montées de larmes. En rentrant de mon travail le soir même, j'ai loupé ma station !
    Rentré chez moi, je n'avais qu'une hâte, m'asseoir sur mon fauteuil et retourner auprès d'Elio, en profitant des airs proposés durant ma lecture, qui figurent tous ou presque dans mes playlist…

    “Des lendemains qui chantent”, tout un programme…
    Elio est né, alors que sa mère mourrait. Orphelin, il devient un enfant des rues, alors il n'a pas le choix. Se battre, passer ses journées dehors, à chercher de quoi manger, à éviter les coups, à essayer de comprendre ce qui ne s'explique pas.
    Comment a-t-il pu s'en sortir ?
    Le destin ? La chance ? Il aura suffi d'une rencontre… celle d'un homme, un pédiatre qui se battait pour tous ces enfants perdus.

    Sa vie lui aura réservé bien des surprises… Mais un jour, il découvre le pouvoir de la musique, en particulier les magnifiques compositions de Verdi.
    Ce récit raconte l'histoire d'Elio Leone, un ténor à la voix d'or…

    Alexia Stresi m'a complètement emporté dans son récit. C'est fort, puissant et si beau à la fois. Un sublime roman où la musique, bien sûr, joue un rôle très important, mais qui met en avant aussi la fidélité, l'amitié, l'amour qui restent des valeurs réelles et éternelles. Elle nous raconte la vie d'Elio à travers le temps, son enfance, son adolescence, puis la montée du fascisme qui va très vite l'inciter à quitter l'Italie, pour Paris. La misère le rattrape, il vie dans les rues. Puis, petit à petit, les premières portes qui s'ouvrent, les rencontres importantes qu'il va faire et son amour inconditionnel pour Verdi. Mais la Seconde Guerre mondial le rattrape, il refuse de jouer les “planqués” !

    J'ai eu l'impression de voir un film… Alexia, dans son roman laisse une trace tellement forte. J'aurais aimé qu'Elio Leone ait vraiment existé. J'aurai aimé alors, écouter encore et encore toutes ses interprétations. Alexia dresse le portrait d'un homme qui n'a pas son égal, ses mots m'ont ému, ses phrases m'ont emporté… Il y a quelque chose proche de la magie dans ce récit. À chaque arrêt de ma lecture, j'avais vraiment l'impression de me réveiller dans un monde qui sonnait “creux”… J'avais hâte d'y retourner !

    Beaucoup d'émotion et de puissance, dans ce récit qui offre une vision du monde fermé de l'opéra, mais bien plus encore…
    Un livre à lire absolument !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com