Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Julia Kerninon

Julia Kerninon

Julia Kerninon est née en 1987 à Nantes, où elle vit. Elle est docteure en lettres, spécialiste de littérature américaine. 

Elle s’est fait remarquer dès son premier roman, Buvard (2014), qui a reçu notamment le prix Françoise-Sagan.

Trois livres vont suivre aux Éditions du Rouergue, dans lesqu...

Voir plus

Julia Kerninon est née en 1987 à Nantes, où elle vit. Elle est docteure en lettres, spécialiste de littérature américaine. 

Elle s’est fait remarquer dès son premier roman, Buvard (2014), qui a reçu notamment le prix Françoise-Sagan.

Trois livres vont suivre aux Éditions du Rouergue, dans lesquels elle affirme son talent et déroule son principal thème de prédilection, la complexité du sentiment amoureux : Le Dernier Amour d'Attila Kiss (Rouergue, 2016), Prix 2016 de la Page 112 et Prix de la Closerie des Lilas 2016 ; Une activité respectable (Rouergue, 2017) ; Ma dévotion, (Rouergue, 2018), Prix Fénéon.

Son roman, Liv Maria, est publié aux éditions L'Iconoclaste en 2020.

Crédit photo : Julien Alcacer

Vidéos relatives à l'auteur

  • Rentrée Littéraire : les 5 livres qui font chaud au cœur

    Cette semaine MaLibrairie vous emmène à Nantes rencontrer Charlotte. Cette jeune femme malvoyante a fait le pari un peu fou il y a plus deux ans de créer sa librairie La vie devant soi. Elle est pétillante, dynamique et partage avec nous cette sélection de la...

Articles en lien avec Julia Kerninon (5)

Avis sur cet auteur (166)

  • add_box
    Couverture du livre « Ma dévotion » de Julia Kerninon aux éditions Rouergue

    Johanna Karniewicz sur Ma dévotion de Julia Kerninon

    Chamboulement intersidéral !

    Ce roman me fait dire : "C'est ça que j'aime lire !" C'est une écriture complètement dingue, qui m'a attrapée, qui ne m'a pas lâchée, qui me tord les tripes, et me fait chialer de beauté.

    Mme Kerninon, vous décortiquez la vie, le monde, l'amour avec une...
    Voir plus

    Chamboulement intersidéral !

    Ce roman me fait dire : "C'est ça que j'aime lire !" C'est une écriture complètement dingue, qui m'a attrapée, qui ne m'a pas lâchée, qui me tord les tripes, et me fait chialer de beauté.

    Mme Kerninon, vous décortiquez la vie, le monde, l'amour avec une précision et une étrangeté qui me fait des papillons dans le ventre et l'envie de crier vos mots à la face du monde entier.

    Sérieusement, j'ai envie d'aller au milieu d'une place, de monter sur un banc et d'hurler "Arrêtez-vous ! Il faut absolument que vous entendiez ça, aujourd'hui, maintenant !" Je suis persuadée que les gens reprendraient ensuite le cours de leur vie animés de quelque chose de différent, de plus grand.

    J'avais aimé Liv Maria, j'ai adoré celui-ci. Mais ce n'est même pas l'histoire en soi qui me transporte, c'est la façon dont tout est si bien raconté, chaque mot posé là à la place où il doit être.

    C'est dur, on n'est pas épargné, les personnages vivent des drames terribles mais le rythme soutenu, sans aucun apitoiement, nous embarque et l'on s'envole avec Helen et Frank, prenant de la hauteur sur leur histoire.

    Vous savez que j'ai un faible pour les livres qui parlent d'art ! Et bien là, Frank est un peintre célèbre et la scène où Helen découvre son premier tableau est à couper le souffle.

  • add_box
    Couverture du livre « Liv Maria » de Julia Kerninon aux éditions L'iconoclaste

    emilie77400 sur Liv Maria de Julia Kerninon

    Je crois bien que celui-ci était dans ma PAL depuis sa sortie... Le pire c'est que toutes les personnes autour de moi qui sont des lecteurs/lectrices ne m'en disaient que du bien... Il était donc plus que temps de me poser et de me plonger dans ce roman.
    En 2 jours c'était réglé car j'ai...
    Voir plus

    Je crois bien que celui-ci était dans ma PAL depuis sa sortie... Le pire c'est que toutes les personnes autour de moi qui sont des lecteurs/lectrices ne m'en disaient que du bien... Il était donc plus que temps de me poser et de me plonger dans ce roman.
    En 2 jours c'était réglé car j'ai adoré!

    Mais quelle femme envoutante que cette Liv Maria! Une femme qui a vécu mille vies, une femme qui charme, qui fascine, une femme indépendante, une amoureuse, une fille, une amante, une mère, une entrepreneure, une libraire, une femme qui fuit un destin pour passer au suivant.... Une femme mystérieuse.
    Car oui, ne vous attendez pas à la cerner, ses proches eux-mêmes n'y arrivent pas. Liv Maria porte en elle des secrets bien trop lourds pour totalement s'ouvrir aux autres...

    Liv Maria passe dans votre vie puis disparait, vous laissant un goût de trop peu, un goût d'inoubliable.

  • add_box
    Couverture du livre « Sauvage » de Julia Kerninon aux éditions L'iconoclaste

    Joëlle Buch sur Sauvage de Julia Kerninon

    Julia Kerninon nous offre encore un magnifique portrait de femme, celui d’Ottavia Selvaggio. On fait sa connaissance à l’âge de 15 ans. Elle nous plonge dans l’Italie et dans la cuisine du restaurant de son père, puis de son compagnon Cassio, puis du sien qu’elle a nommé Bensch, du nom de son...
    Voir plus

    Julia Kerninon nous offre encore un magnifique portrait de femme, celui d’Ottavia Selvaggio. On fait sa connaissance à l’âge de 15 ans. Elle nous plonge dans l’Italie et dans la cuisine du restaurant de son père, puis de son compagnon Cassio, puis du sien qu’elle a nommé Bensch, du nom de son mari. Elle a 3 enfants en bas âge qu’elle voit très peu car elle est toujours dans son restaurant. Son travail est sa vie. Elle peut être impulsive et imprévisible, une belle héroïne passionnée en somme !
    Elle raconte son enfance, sa relation à son père, à sa mère et aux hommes en général. Une femme libre, dure et qui sait ce qu’elle veut, jusqu’au jour où un ancien amant refait surface et la trouble. Est-ce du désir ? de l’amour ?
    Elle arrive à un moment charnière de sa vie, 40 ans. Elle se met à douter, à se poser beaucoup de questions et finalement comprend qu’elle a besoin de s’isoler pour réfléchir à sa vie.
    Un roman féministe où les rôles sont inversés, qui montre la complexité d’être une femme et de trouver un équilibre entre les différents rôles à jouer.
    J’aime toujours autant l’écriture de Julia Kerninon, puissante et romanesque. J’ai ressenti les nombreuses émotions des personnages, la chaleur et les odeurs de la cuisine. Elle fait partie des écrivains dont j’achète les yeux fermés leur nouveau livre (roman ou essai). Encore un excellent moment de lecture. Bien évidemment ce roman vous donnera faim puisqu’il se déroule souvent dans un restaurant.

  • add_box
    Couverture du livre « Sauvage » de Julia Kerninon aux éditions L'iconoclaste

    Minouchka_books sur Sauvage de Julia Kerninon

    Premier roman de l'autrice que je lis et la plume m'a tout de suite séduite. Dans ce roman, il est question de cuisine et de destin de vie, mais on a surtout un personnage campée par une femme forte.
    Ottavia décide de son destin, prend sa vie en main et l'assume. Avec l'âge, elle commence à se...
    Voir plus

    Premier roman de l'autrice que je lis et la plume m'a tout de suite séduite. Dans ce roman, il est question de cuisine et de destin de vie, mais on a surtout un personnage campée par une femme forte.
    Ottavia décide de son destin, prend sa vie en main et l'assume. Avec l'âge, elle commence à se demander si ses aspirations n'ont pas été faites pour prouver au patriarcat ambiant qu'elle (et les femmes en général) doivent se battre pour faire leurs preuves et remettre en question le rôle qu'on leur a assigné à la naissance. Passant de jeune fille rebelle dans ses choix, à la mère qui se perd un peu dans son rôle, elle apprend petit à petit à s'extraire de ses chaines et à penser pour elle-même et non pas pour la société.
    Le syndrome de l'imposteur est aussi très explicite ici avec une Ottavia qui se sous-estime à chaque fois alors que les hommes qu'elle a fréquenté ont tous une image forte d'elle, à la fois puissante et résolument indépendante. Cette image fait peur au pouvoir ambiant mais lui permet de s'affranchir et de mener la vie qu'elle a désiré même si au final, être une femme forte ne veut pas dire renier sa fragilité.

    Ce roman est un coup de maitre !