Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Eidôlon t.93 ; visites littéraires de l'inconscient religieux ou l'appartenance à l'oeuvre

Couverture du livre « Eidôlon t.93 ; visites littéraires de l'inconscient religieux ou l'appartenance à l'oeuvre » de Jean-Noel Gaudy aux éditions Pu De Bordeaux
Résumé:

Des oeuvres majeures de la littérature (de La chanson de Roland à En attendant Godot) peuvent dévoiler de nouvelles et fort décapantes significations si on les éclaire par la théorie de Régis Debray sur le caractère religieux de l'inconscient collectif : les collectivités organisées n'existent... Voir plus

Des oeuvres majeures de la littérature (de La chanson de Roland à En attendant Godot) peuvent dévoiler de nouvelles et fort décapantes significations si on les éclaire par la théorie de Régis Debray sur le caractère religieux de l'inconscient collectif : les collectivités organisées n'existent pas sans une référence sacralisée et celle-ci détermine chez leurs membres un sentiment d'appartenance qui déjoue la logique ordinaire.
C'est ce qu'établit à partir de maints exemples historiques La critique de la raison politique (Gallimard, 1981). Sur un mode esthétique, les oeuvres littéraires ici choisies, narratives ou théâtrales, rendent compte de ces logiques d'agrégation ou de dislocation sociale abordées jusque-là sur le mode de l'analyse anthropologique. Ainsi la pertinence de l'intuition propre aux oeuvres littéraires et la justesse de l'examen conceptuel se confortent mutuellement pour mettre en lumière les zones les plus sensibles quoique volontiers occultées de notre existence collective.
Nos journaux nous en rappellent chaque jour, à notre grand dam, la virulence autant que la déconcertante permanence.

Donner votre avis